Vous êtes ici » fr » Actualités » Perturbateurs endocriniens, fertilité et grossesse : phtalates attention danger !

Perturbateurs endocriniens, fertilité et grossesse : phtalates attention danger !

Les dangers des phtalates, ces perturbateurs endocriniens ébranlent la fertilité et la grossesse. On découvre ainsi que les phtalates sont un danger pour la production d’hormones et sont présents partout tout le temps. Les perturbateurs endocriniens sont un véritable fléau pour la fertilité et la grossesse. Dans un contexte où l’infertilité masculine progresse, les chercheurs constatent que les phtalates perturbent les hormones. Il va sans dire que les perturbateurs endocriniens tels que le Bisphénol A (bpa)ou les phtalates jouent un rôle majeur sur la fertilité masculine (spermatogénèse) la grossesse, le développement du fœtus, durant la puberté et sont à l’origine de certaines maladies graves.

Perturbateurs endocriniens, fertilité et grossesse : zoom sur les dangers des phtalates

Perturbateurs endocriniens, fertilité et grossesse : où en est la recherche ?

Le trait d’union entre perturbateur endocrinien, fertilité et grossesse pour parler des phtalates et des bpa par exemple a été mis en avant dans les années 90 par Theo Colborn, zoologiste et épidémiologiste américaine.

Le terme "perturbateur endocrinien" désigne toute substance chimique hormono-mimétique agissant de fait sur la fertilité et la grossesse, et également à l’origine de nombreuses affections humaines.

Nous constatons avec effroi que les perturbateurs endocriniens tels que les phtalates sont dangereux pour la fertilité et la grossesse mais pis encore, ce sont des polluants que l’on retrouve dans l’environnement (pesticides), dans les emballages plastiques (les bouteilles en plastique etc.) et même dans la composition de nombreux produits cosmétiques dangereux. Leur ubiquité dans notre quotidien a des conséquences désastreuses sur notre santé et celle de nos enfants.

Les effets des perturbateurs endocriniens sur la fertilité des hommes et la grossesse

Depuis les années 50, les chercheurs de nombreux pays industrialisés font un lien inquiétant entre perturbateurs endocriniens, grossesse, fertilité et spermatogénèse. De plus, cette corrélation est aujourd’hui incontestable avec l’apparition de certaines maladies telles que le cancer des testicules, de la prostate, du sein ainsi que sur la précocité de la puberté féminine.
Ces dernières années, de nombreuses campagnes de sensibilisation ont été menées sur les dégâts du bpa dans notre quotidien. S’ajoute à cela désormais les dangers des phtalates sur la spermatogénèse et la production de testostérone. Cette substance encore peu connue du grand public a néanmoins fait l’objet de nombreuses études. Qu’en est-il des propriétés des phtalates et en quoi sont-ils dangereux pour la fertilité masculine ou pour la grossesse ?

Les dégâts sur la spermatogénèse

Phtalates : les dangers pour les hommes

Sont nommés phtalates tous les produits chimiques dérivés de l’acide phtalique (dérivé du benzène qui entre dans la composition de résines, textiles synthétiques etc). Ils sont produits en très grand nombre partout dans le monde et notamment en Asie où la règlementation peine à s’accorder aux normes sanitaires occidentales.

Phtalates : Attention danger !

Les dangers des phtalates dans l’environnement et notre quotidien :
• Plastifiants (pvc par exemple)
• Cosmétiques (en qualité d’agents fixateurs pour favoriser la pénétration des crèmes dans la peau)
• Jouets
• Vêtements synthétiques
• Peintures
• Matériel hospitalier (poches à perfusion), etc.

Certains phtalates dangereux pour la procréation et la santé (à l’instar du bpa) sont des perturbateurs endocriniens qui amenuisent la fertilité notamment pour l’appareil reproducteur mâle. Ce sont des liquides dits visqueux, incolores, inodores et peu volatils. Hydrophobes, ils ont un faible pour les métaux lourds et les graisses. De ce fait, ils peuvent se retrouver mêlés aux sédiments dans le milieu aquatique, ce qui rend très difficile leur dégradation.

La présence massive de telles substances dans notre environnement a suscité beaucoup de dénonciations sanitaires dont l’infertilité masculine, le déséquilibre de la spermatogénèse et la production de testostérone. De plus, les normes sanitaires ont beaucoup progressé afin de supprimer certains phtalates dangereux pour l’environnement et pour notre santé. Un travail fastidieux a été entamé entre chercheurs, institutions sanitaires et industriels afin de limiter les dégâts des phtalates et leur dangerosité sur notre santé ou la pollution.

À l’origine de l’infertilité masculine

Dangereux pour notre santé, les phtalates sont des perturbateurs endocriniens aux effets néfastes sur la fertilité et la grossesse. Les études menées récemment ont prouvé l’impact de ces substances chimiques sur les testicules des hommes. Cela dégénère leur production de testostérone et affaiblit considérablement la spermatogénèse. En outre, les phtalates sont probablement à l’origine de nombreux cancers (prostate, testicules, sein, etc.)

Des hormones hors norme

Des substances hormono-mimétiques

Les perturbateurs endocriniens tels que les phtalates sont décrits comme hormono-mimétiques, c’est-à-dire qu’ils imitent l’action de l’hormone naturelle. Ils se fixent sur le récepteur cellulaire, entraînant une réponse « naturelle ». Le signal perturbateur peut être plus puissant que l’hormone naturellement présente dans l’organisme. Pis encore lorsque ces derniers viennent agir à des moments inopportuns pour la physiologie humaine.

Ces phtalates ne sont pas sans danger et créent de plus en plus de dégâts sur la puberté des jeunes filles et sur l’organisme des futures mamans qui transmettent cela directement au fœtus. Ils ont mauvaise réputation par l’impact néfaste qu’ils produisent sur l’appareil reproducteur masculin. Certaines études sont formelles sur la corrélation entre phtalates (les dangers qu’ils représentent) et infertilité masculine.

L’avis de l’OMS, de l’OCDE et de la Commission Européenne

C’est à l’occasion d’un colloque en 1996 que l’OMS, OCDE et Commission Européenne ont clairement défini les dangers des phtalates et autres perturbateurs endocriniens sur la fertilité et la grossesse. Ils sont considérés comme « substance étrangère à l’organisme qui produits des effets délétères sur l’organisme ou la descendance à la suite d’une modification de la fonction hormonale.  »

Le point de vue de L’EPA

L’EPA va encore plus loin et dit de ces perturbateurs endocriniens « qu’ils sont des agents exogènes qui interfèrent avec la production hormonale, la libération, le transport, le métabolisme, la liaison, l’action ou l’élimination des ligands naturels responsables du maintien de l’homéostasie et de la régulation du développement de l’organisme. »

Ces conclusions ont de quoi nous tenir en alerte et nous inquiéter. Pour autant, les institutions sanitaires travaillent à nous rendre transparente toute information liée à l’utilisation des ces éléments perturbateurs dans le jeu de nos hormones.
En savoir plus sur les effets de la pollution et des perturbateurs endocriniens sur la fertilité

Pertes vaginales, infertilité et grossesse : Mycose ou Vaginose, quelle différence ?

Toutes les deux entraînent des pertes vaginales altérant la fertilité, mais aussi la qualité des relations sexuelles. Bien que la mycose ou la vaginose ne soient pas des maladies sexuellement transmissibles, les rapports sexuels peuvent favoriser leur survenue d’une vaginose par un phénomène mécanique, ou d’alcalinisation du vagin par le sperme (alcalin).

13 conseils aux femmes enceintes contre pollution et perturbateurs endocriniens

Plus personne n’ignore aujourd’hui la pollution et les perturbateurs endocriniens, omniprésents dans notre quotidien, dangereux pour la fertilité, la santé et celle de nos enfants. Les femmes enceintes sont particulièrement vulnérables. En effet, on constate que la pollution et donc les PE ont un effet direct sur le fœtus, pouvant avoir des conséquences délétères sur son développement et son futur capital santé.

Avec Valérie Grumelin Halimi & Véronique Bied-Damon, le Guide de l’Infertilité fête son 1er anniversaire !

Le Guide de l’infertilité et la Méthode Gynéco Psy fêtent leur UN an ! Un an d’infos et de conseils pour vous aider à comprendre les mécanismes de la fertilité, un an de prise en charge gynéco psy pour vous accompagner dans votre projet de procréation, et un an de pratique hospitalière de la Technique O.R.I.U.S pour débloquer les grossesses.

Toutes nos actualités