Vous êtes ici » fr » Désir d’enfant » Difficultés : que faire pour tomber enceinte

Difficultés : que faire pour tomber enceinte

Que faire pour tomber enceinte ? Vous vous posez beaucoup de questions essentielles pour enfin attendre un bébé, vous avez l’impression que concevoir un enfant n’est pas si simple que cela n’y paraît. Vous désespérez et vous demandez quel est le problème, pourquoi vous ne tombez pas enceinte malgré vos nombreux essais, et votre témérité à l’exercice.

Difficultés à tomber enceinte : quel est le problème ? Que faire ?

Une expression qui a du sens… bien plus qu’on ne croit !

Tomber enceinte ne signifie pas chuter et se faire mal, mais changer d’état : celui d’être enceinte !
Dans « tomber » on entend lâcher prise, ne plus réfléchir, ne plus contrôler, se laisser aller, pour justement laisser faire en toute harmonie et détente, ce qui a l’intention d’être fait. Il s’agit de laisser advenir naturellement notre capacité à accueillir le plaisir de recevoir, de partager et d’échanger.

Pourquoi je ne tombe pas enceinte : la première questions à se poser

Mental VS. Sens 

Peut-être que je ne suis pas dans l’accueil de mon ressenti, mais que je ressasse et que je rumine dans mon mental. Pour moi devenir enceinte est tellement obsessionnel que cela devient un problème de faire l’amour,non un plaisir, seulement une solution pour tomber enceinte !
N’oublions pas qu’être enceinte est un état résultant d’un acte obéissant au désir de deux être qui s’aiment, de donner un fruit à leur amour.
Le mental ne doit pas intervenir dans l’acte d’aimer, il doit être occupé et diverti uniquement par le plaisir des sens : visuel, auditif, tactile, olfactif, gustatif. Si j’éprouve des difficultés pour tomber enceinte, c’est peut-être aussi que je ne laisse pas « tomber » mon mental pour descendre à un autre niveau qui est purement le ressenti charnel…

Lorsque faire l’amour devient un problème pour tomber enceinte 

Si je n’arrive pas à tomber enceinte, c’est peut-être donc que je me contrains à faire l’amour. Si mon couple, malgré ses efforts, ne parvient pas à donner naissance, c’est peut-être que je le prends comme une obligation, un devoir, un exercice fatigant et complexe, parfois même douloureux.

Nos conseils pour concevoir un enfant dans ces cas-là ?

Nos conseils pour tomber enceinte sont donc avant tout, d’ordre de la mise en condition physique

Prendre un bain, mettre de la musique, se masser en préliminaires, avec une huile suave, avoir une haleine fraiche, porter un parfum sensuel, et lâcher prise avec les pensées autres que celles occasionnant la recherche d’une détente tout d’abord musculaire et sensorielle.

S’occuper de soi, la meilleure astuce pour parvenir à concevoir un bébé

L’astuce pour tomber enceinte est de ne pas y penser et de faire l’amour le plus souvent possible afin d’éprouver du plaisir, car comme en appétit, plus on mange, plus on a faim ! Pour le couple qui tente de concevoir en enfant, faire l’amour devient donc un rituel agréable et apaisant, tout comme celui de se brosser les dents se doucher ou se démaquiller, et non une routine.

Un rituel apaisant et jouissif au service de la procréation

Ce rituel agréable et plaisant permet ainsi au couple en désir d’enfant de partager avant de s’endormir une étreinte chaleureuse, apaisante, et jouissive. S’occuper de soi est un bon conseil pour tomber enceinte et être capable de changer d’état pour parvenir à procréer et à donner naissance.

Et si les difficultés persistent ?

A quel moment, à force d’essayer en vain, je peux m’inquiéter et consulter ?

Entre 12 et 24 mois après des rapports sexuels sans contraception, je peux demander un avis pour savoir si c’est « normal », ou si un avis spécialisé est requis. Passé 37 ans, il est conseillé de ne pas attendre au delà de 12 mois pour consulter car les chances de grossesse diminuent rapidement après 38 ans.

Qui consulter ?

Le praticien le plus qualifié pour demander un 1er avis est un gynécologue, endocrinologue. Certains gynécologues sont plus spécialisés que d’autres en fertilité. Mon gynécologue pourra, le cas échéant, m’orienter vers un praticien plus spécialisé en fertilité et AMP.

L’option de prise en charge conjointe gynéco-psy

Étant donnée la composante psychologique importante de l’infertilité, une prise en charge conjointe gynéco-psy peut permettre de déloquer des situations avant la prise en charge médicale et d’aborder plus sereinement les éventuels traitements.
Selon votre âge et la durée d’infertilité, un bilan avec des tests vous sera prescrit : pour l’homme un spermogramme et pour la femme, une courbe de température, un bilan hormonal et une échographie pour vérifier le bon déroulement de l’ovulation. Parfois la prescription d’un test post coïtal en période ovulatoire permet de mieux cibler l’ovulation et de tomber enceinte plus facilement.

13 conseils aux femmes enceintes contre pollution et perturbateurs endocriniens

Plus personne n’ignore aujourd’hui la pollution et les perturbateurs endocriniens, omniprésents dans notre quotidien, dangereux pour la fertilité, la santé et celle de nos enfants. Les femmes enceintes sont particulièrement vulnérables. En effet, on constate que la pollution et donc les PE ont un effet direct sur le fœtus, pouvant avoir des conséquences délétères sur son développement et son futur capital santé.

Avec Valérie Grumelin Halimi & Véronique Bied-Damon, le Guide de l’Infertilité fête son 1er anniversaire !

Le Guide de l’infertilité et la Méthode Gynéco Psy fêtent leur UN an ! Un an d’infos et de conseils pour vous aider à comprendre les mécanismes de la fertilité, un an de prise en charge gynéco psy pour vous accompagner dans votre projet de procréation, et un an de pratique hospitalière de la Technique O.R.I.U.S pour débloquer les grossesses.

Avantages allaitement maternel Vs biberon : quelles différences pour bébé ?

Vous nourrissez le projet d’avoir un bébé et la question de son alimentation vous préoccupe ? Voici pourquoi les avantages de l’allaitement maternel versus le biberon sont aujourd’hui indéniables, grâce notamment aux nombreux travaux de recherche scientifique menés ces dernières décennies. Sein ou biberon : découvrez les réels avantages et inconvénients des deux méthodes pour nourrir bébé.

Toutes nos actualités