Vous êtes ici » fr » Infertilité & stérilité » Les différents types d’infertilité

Infertilité primaire, secondaire et primo-secondaire : qu’est-ce que c’est ?

L’infertilité peut être primaire ou secondaire. On parle d’infertilité primaire lorsqu’aucune grossesse dans le couple n’a été obtenue avec naissance d’un enfant. L’infertilité est dite secondaire lorsque le couple a déjà au moins un enfant, c’est à dire quand une grossesse a déjà permis la naissance d’un enfant vivant ou viable.
L’infertilité primo-secondaire concerne quant à elle les couples où une grossesse a démarré mais sans naissance d’un enfant : c’est le cas des fausses couches.

Primaire, secondaire, primo-secondaire : les causes de l’infertilité

Les causes de l’infertilité primaire, secondaire et primo-secondaire sont multiples

Les causes de l’infertilité primaire, secondaire et primo-secondaire sont multiples et se répartissent de la façon suivante :

  • féminines dans 30 % des cas
  • masculines dans 30 %,
  • mixtes dans 30 %,
  • et infertilité inexpliquée dans 10 % des cas

La nécessité d’un bilan de fertilité du couple

Les causes de l’infertilité primaire, secondaire et primo-secondaire du couple sont connues dans 90% des cas après un bilan complet de l’homme et de la femme, c’est à dire un bilan du couple.

Il est important que les 2 membres du couple participent au bilan car les causes d’infertilité chez la femme sont indépendantes de celles retrouvées chez l’homme.
Par exemple : un trouble de l’ovulation chez la femme ne préjuge pas de la qualité des spermatozoïdes chez son conjoint.

Infertilité primaire, secondaire et primo-secondaire : le bilan doit être complet

Un bilan complet est nécessaire pour une prise en charge de l’infertilité primaire, secondaire et primo-secondaire du couple d’emblée efficace, et ainsi éviter de perdre du temps à cause d’un bilan incomplet. Pour le bilan d’infertilité, se reporter à la rubrique 2.6.

Quelque soit la cause de l’infertilité, l’infertilité secondaire est de meilleur pronostic car le couple a fait la preuve de sa »compatibilité » et de sa fécondité, en particulier du pouvoir fécondant de leurs gamètes (ovocytes et spermatozoïdes) et du potentiel « implantatoire » de leurs embryons. Ces 2 paramètres ne sont pas mesurables par des tests précis. Seule la survenue d’une grossesse est la preuve de la fécondance des gamètes et du potentiel de l’embryon à s’implanter : ceci est le cas pour les infertilités secondaires et primo-secondaires mais pas pour les infertilités primaires. Le pronostic de l’infertilité primaire est donc globalement plus faible et ceci d’autant plus que la durée de cette infertilité est longue (> 5 ans). Cependant, chaque cas est particuliers et à l’issu bilan, un pronostic pourra vous être proposé mais toujours avec nuances car tout n’est pas prévisible et quantifiable.

13 conseils aux femmes enceintes contre pollution et perturbateurs endocriniens

Plus personne n’ignore aujourd’hui la pollution et les perturbateurs endocriniens, omniprésents dans notre quotidien, dangereux pour la fertilité, la santé et celle de nos enfants. Les femmes enceintes sont particulièrement vulnérables. En effet, on constate que la pollution et donc les PE ont un effet direct sur le fœtus, pouvant avoir des conséquences délétères sur son développement et son futur capital santé.

Avec Valérie Grumelin Halimi & Véronique Bied-Damon, le Guide de l’Infertilité fête son 1er anniversaire !

Le Guide de l’infertilité et la Méthode Gynéco Psy fêtent leur UN an ! Un an d’infos et de conseils pour vous aider à comprendre les mécanismes de la fertilité, un an de prise en charge gynéco psy pour vous accompagner dans votre projet de procréation, et un an de pratique hospitalière de la Technique O.R.I.U.S pour débloquer les grossesses.

Avantages allaitement maternel Vs biberon : quelles différences pour bébé ?

Vous nourrissez le projet d’avoir un bébé et la question de son alimentation vous préoccupe ? Voici pourquoi les avantages de l’allaitement maternel versus le biberon sont aujourd’hui indéniables, grâce notamment aux nombreux travaux de recherche scientifique menés ces dernières décennies. Sein ou biberon : découvrez les réels avantages et inconvénients des deux méthodes pour nourrir bébé.

Toutes nos actualités