Vous êtes ici » fr » Solutions et traitements » L’insémination artificielle

Insémination artificielle en France : le prix, les risques et les taux de réussite de l’IA

Confronté au diagnostic d’infertilité, le couple se tourne souvent vers la PMA. La Procréation Médicalement Assistée la PMA constitue souvent le meilleur recours pour parvenir à procréer. L’Insémination Artificielle, IA, est l’une des options offertes, et certainement la plus facile à réaliser. Dans quels cas choisir l’IA ? Quels sont le déroulement, le prix, les risques et les chances de réussite d’une insémination artificielle ? Le Guide de l’Infertilité répond à vos questions en matière d’IA.

L’Insémination Artificielle : le prix, les risques et les chances de réussite

IAC Vs. IAD

L’Insémination Artificielle est la technique de PMA la plus simple à réaliser. Elle consiste à déposer les spermatozoïdes du conjoint (IAC) ou issus d’un sperme de donneur (IAD), dans l’utérus après préparation au laboratoire.

Le prix d’une Insémination Artificielle intra utérine

Le prix d’une Insémination Artificielle est pris en charge à 100 % par la sécurité sociale, pour 6 cycles.

Prix d’une Insémination Artificielle en France et conditions de prise en charge

Comme pour toute PMA, la prise en charge du prix de l’Insémination Artificielle nécessite la signature d’un consentement à chaque tentative, et de suivre les recommandations sanitaires :
• Sérologies de moins de 3 mois
• Spermoculture de moins de 3 mois

Les risques et les chances de réussite de l’insémination Artificielle en France

IA Vs. FIV

Le taux de réussite de l’Insémination Artificielle en France est de 12 %. Le taux de réussite de l’Insémination Artificielle cumulé à six cycles approche les 50 %.
Le nombre de cycles dépend du contexte de la patiente, en particulier de son âge. Généralement 3 cycles minimum sont proposés et 6 maximum.

Le risque d’inséminer artificiellement après 37 ans : une baisse du taux de réussite

Après 37 ans, certains Centres PMA préfèrent proposer une FIV d’emblée.
En cas d’échec de 3 à 6 cycles d’insémination Artificielle, une fécondation in vitro est proposée afin de s’assurer de la fécondance des gamètes.

Les effets secondaires des inséminations sont rares :

  • risque infectieux avec endométrite ou salpingite, d’où la nécessité de pratiquer une spermocuture dans les 3 mois précédent l’IA. En cas d’infection du sperme, un traitement antibiotique est prescrit et l’IA repoussée juqu’à disparition de l’infection. Le prélèvement bactériologique vaginal est aussi recommandé pour éviter de faire remonter dans l’utérus une infection vaginale.
  • risque de grossesse multiple est lié à la stimulation ovarienne. Le monitorage de l’ovulation permet de réduire ce risque. Au delà de 2 follicules mûrs à l’échographie, le cycle sera déprogrammé.

Déroulement d’une IA : quel parcours pour le couple ?

Les indications de l’IA

L’Insémination Artificielle intra utérine est indiquée lorsqu’il existe :
• une incompatibilité entre la glaire et le sperme (infertilité cervicale)
• une infertilité inexpliquée
• une anomalie modérée du sperme avec un test de migration survie permettant d’obtenir au moins 1 million de spermatozoïdes par millilitres
• des troubles sexologiques

Le déroulement de l’IA

L’insémination artificielle consiste à injecter des spermatozoïdes préalablement sélectionnés au laboratoire dans l’utérus de la femme le jour de l’ovulation. L’hystérographie doit retrouver au moins 1 trompe perméable. L’insémination elle-même se réalise au cabinet du gynécologue. La patiente est mise en position gynécologique et un petit cathéter souple est glissé dans le col, jusqu’au milieu de l’utérus et les spermatozoïdes sont délicatement déposés dans la cavité utérine. La patiente reste allongée cinq minutes après le geste et peut ensuite repartir et mener une vie strictement normale. La fécondation a lieu naturellement dans les heures qui suivent.

Pour la femme : une stimulation ovarienne

Une stimulation de l’ovulation est souvent proposée car elle augmente les chances de grossesse et permet de bien synchroniser le jour de l’Insémination Artificielle avec le jour de l’ovulation. C’est ce que l’on appelle la fenêtre d’insémination qui dure environ 18 à 24h.

Il s’agit d’une induction de l’ovulation simple, avec un ou deux follicules matures le jour du déclenchement. Le cycle est suivi par un monitorage avec échographie et prise de sang afin d’éviter tout risque de grossesses multiples ou d’hyper stimulation ovarienne. L’Insémination Artificielle est programmée environ 36 h après le déclenchement, avec une fourchette de 30 à 40 h. Par exemple, si déclenchement un lundi soir, l’Insémination Artificielle sera programmée le mercredi en fin de matinée, ou en début d’après-midi.

Pour l’homme : un prélèvement de sperme

L’homme effectue un prélèvement de sperme au laboratoire le matin de l’Insémination Artificielle. Les spermatozoïdes mobiles sont sélectionnés et mis dans un milieu de survie avant d’être injectés dans l’utérus de la femme.


Le nombre de cycle d’insémination maximum est de 6 pris en charge par la sécurité sociale mais généralement un bilan d’échec est proposé dès le 3e cycle d’IA pour discuter de quand passer en FIV selon votre contexte.

Les signes de la ménopause précoce : une grossesse malgré une insuffisance ovarienne prématurée, c’est possible ?

La ménopause précoce ou insuffisance ovarienne prématurée (IOP), est une affection qui touche 1 % des femmes en France. Les signes d’une insuffisance ovarienne prématurée, sont liés à une baisse puis à l’arrêt du fonctionnement ovarien et à fortiori d’un arrêt des règles avant l’âge de 40 ans.

Un conseil de psychologue pour tomber enceinte ? Apprenez à aimer…

Vous n’arrivez pas à tomber enceinte sans raison apparente ? Mon premier conseil de psychologue pour tomber enceinte est de vous demander si votre couple est psychologiquement prêt à accueillir un enfant. Êtes-vous sûr de savoir vous aimer, de savoir prendre soin de l’autre et de vous aimez vous-même ?

Qu’est-ce que l’andropause et comment se manifeste cette ménopause masculine ?

Qu’est-ce que l’andropause et comment se manifeste-t-elle ? L’andropause est considérée comme le pendant masculin de la ménopause. Bien que moins connue que la ménopause féminine, l’andropause est une réalité clinique qui affecte de nombreux hommes.

Toutes nos actualités