Vous êtes ici » fr » Infertilité & stérilité » Infertilité vs stérilité

Infertilité ou stérilité : définitions et symptômes

La fertilité est une probabilité d’être enceinte renouvelée à chaque cycle. La fertilité humaine est de 25% par cycle avec un délai moyen nécessaire pour concevoir de 6 mois ! Après 1 an d’attente, les chances d’obtenir une grossesse la 2ème année sont encore de 50%. Lorsque passé ce délai de 2 ans les deux amants ne parviennent toujours pas à procréer, la question de l’infertilité du couple peut se poser, celle de la stérilité du couple également. Infertilité, stérilité ? Quels symptômes, quelles différences entre un couple stérile et un couple infertile ?

Stérilité et infertilité du couple : définitions

Définition de l’infertilité du couple

L’infertilité du couple se définit comme une probabilité de tomber enceinte inférieure à la moyenne (< 20% par cycle), ce qui a pour conséquences un allongement du délai pour concevoir au-delà de 2 ans. La définition de l’infertilité est donc une baisse de la probabilité de tomber enceinte qui s’étend de 1 à 20% par cycle, selon la cause et la sévérité des troubles ! Le délai alors pour concevoir un enfant dépasse 2 ans et pourrait atteindre plusieurs années. C’est pour cela que, selon les directives de la Loi de Bioéthique, la prise en charge de l’infertilité du couple commence après 2 ans de rapports sexuels.

Par définition, le symptôme de l’infertilité est l’absence de grossesse.
Certains symptômes peuvent orienter vers une cause d’infertilité, comme les cycles irréguliers, l’acné orientent vers une cause ovarienne, les douleurs pelviennes chroniques vers une atteinte des trompes, ou encore les règles douloureuses (dysménorrhées) vers une endométriose.

La stérilité du couple, comment la définir ?

Pour définir la stérilité du couple, disons que l’infertilité devient stérilité lorsque la probabilité de grossesse devient égale à zéro, ce qui est très rare. Dans ce cas, inutile d’attendre 2 ans pour démarrer une prise en charge. La stérilité du couple est un état qui ne laisse aucune chance à une grossesse spontanée.

Il n’y a pas de symptômes à la stérilité en dehors de l’absence de grossesse.

Les causes de la stérilité sont alors l’azoospermie, l’absence de trompe, ou encore la ménopause précoce. Ces manifestations étant relativement rares, il y a plus de risques que le couple soit infertile, que stérile.

Stérile VS. Infertile : des symptômes trop souvent discrets

Le plus souvent, l’infertilité ou la stérilité du couple ne se manifestent par aucun symptômes précis ou spécifiques. Les symptômes sont plus le reflet des causes de l’infertilité que de l’infertilité elle même. Il s’agit d’une atteinte « silencieuse » que le médecin devra décrypter à l’aide d’un interrogatoire et d’un bilan avec une série d’examens ou tests à pratiquer. Stérile ou infertile, dans cette première approche, la prise en considération du contexte psychologique est importante afin d’orienter la patiente vers une prise en charge gynéco-psy.

Elles témoignent de leur expérience avec ORIUS, solution à l’infertilité

Créé par la Psychologue Comportementaliste et cognitiviste spécialiste de l’infertilité Valérie Grumelin Halimi, la Méthode ORIUS (Originel Regression Intra Uterin Stimulation) propose de vous réconcilier avec la fertilité, pour vous permettre de realiser votre rêve de parentalité.

La Méthode ORIUS, solution à l’infertilité

Développée par la psychologue comportementaliste et cognitiviste spécialisée dans les blocages conscients et/ou inconscients du cerveau Valérie Grumelin Halimi, la Méthode ORIUS est également connue sous le nom de Rebirth Intra utérin. ORIUS permet le dénouement et le soulagement de maux psychologiques, physiques et énergétiques.

Pertes vaginales, infertilité et grossesse : Mycose ou Vaginose, quelle différence ?

Toutes les deux entraînent des pertes vaginales altérant la fertilité, mais aussi la qualité des relations sexuelles. Bien que la mycose ou la vaginose ne soient pas des maladies sexuellement transmissibles, les rapports sexuels peuvent favoriser leur survenue d’une vaginose par un phénomène mécanique, ou d’alcalinisation du vagin par le sperme (alcalin).

Toutes nos actualités