Vous êtes ici » fr » Solutions et traitements » La GPA en France et en Europe

La GPA en France et en Europe : le point sur la gestation par autrui (mère porteuse)

Pour le couple confronté à l’infertilité, le principal recours est la Procréation médicalement Assistée. Certains couples envisagent la GPA, ou Gestation Par Autrui. En France, la GPA est interdite. Mais qu’en est-il dans le reste de l’Europe ? Comment trouver une mère porteuse ?

Gestation par autrui via mère porteuse : la GPA en France, en Europe et dans le reste du monde

A qui s’adresse la Gestation par Autrui ?

La GPA permettrait d’obtenir un bébé dans 2 situations bien différentes :
• La GPA est la seule solution médicale pour une femme sans utérus ou avec un utérus non fonctionnel.
• La GPA est demandée par les couples homosexuels homme.

La GPA et les mères porteuses en France

Pour de nombreuses raisons, essentiellement éthiques, la GPA ou gestation pour autrui en France est interdite. Cette interdiction totale aujourd’hui en France de la GPA peut être à l’origine de dérives et de tourisme procréatif à l’étranger : véritable commerce du corps de la femme !

Une mère porteuse française ?

Aujourd’hui en France, être mère porteuse est illégal, c’est une atteinte au corps et une forme de commercialisation de celui-ci. Le contexte médical de la femme sans utérus est aussi bien différent de celui d’un couple d’homme … Mais tout évolue, attendons la suite !

Les mères porteuses et la GPA en Europe et ailleurs

Seuls l’Angleterre, la Finlande, la Belgique, la Grèce et les États-Unis ont légiféré sur la question de la gestation pour autrui. Certains se contentent de ne pas l’interdire, d’autres l’autorisent en déterminant de façon stricte des situations permettant de faire appel à une mère porteuse. Sachez toutefois que c’est une pratique compliquée et couteuse pour les parents demandeurs. En outre, même en Europe, la GPA n’est pas dénuée de problème lors du retour sur le territoire.

Des implications psychologiques à prendre en compte

Un bébé programmé pour l’abandon

A première vue, la GPA peut apparaître comme la solution adéquate pour avoir enfin un enfant. Cette démarche de gestation pour autrui se complique dès que l’on s’intéresse de plus près à la législation en vigueur, ainsi qu’aux répercussions psychologiques que cela peut entraîner pour l’enfant, qui, ne l’oublions pas, a été programmé pour être abandonné dès lors de sa conception ! Il est souhaitable d’en prendre conscience pour parer les éventualités traumatiques de part et d’autre.

Maternité par substitution : l’envers du décor

Après avoir été confronté à la terreur intra utérine d’abandon par sa mère, l’accouchement de la mère porteuse est aussi un véritable traumatisme car il fait perdre au bébé tous ses repères, avec une rupture affective, émotionnelle ainsi que de son environnement sensoriel, comme la voix de celle qui l’a porté pendant 9 mois…

Un sésame

La maternité de substitution est donc interdite par la loi française et de nombreuses personnes s’adressent à des centres de maternité de substitution dans le monde entier, pour essayer de trouver une approche individuelle et d’obtenir un Sésame pour leur stérilité.

Abraham et Sarah : précurseurs de la GPA

Si la naissance d’un enfant avec cette approche existe déjà en théorie : en pratique, qu’en est-il vraiment ? Nous ne vivons plus à l’époque d’Abraham et de Sarah et de leur situation décrite dans l’ancien testament où il y avait vraiment une connivence entre la servante et Sarah, pour mettre l’héritier d’Abraham au monde, celui prénommé Ismaël ! C’était une première forme de GPA mais l’époque a changé et est devenue individualiste et matérialiste.

Les Normes éthiques de la Gestation Par Autrui

C’est pour cela qu’aujourd’hui les aspects psychologiques et moraux de la GPA nous questionnent sur des Normes Éthique. Tant que nous n’aurons pas résolu la convergence des aspects juridiques et légaux ainsi que médicaux et psychologiques, il en restera probablement ainsi.

Petit d’homme deviendra grand

Sachez que le bonheur tant attendu d’avoir un enfant peut devenir infructueux, voir même tragique, en cas d’ignorance de tels effets de cette expérience traumatisante sur la vie fœtale, et son développement futur. Ce n’est pas par ce que l’on veut un bébé que l’on doit le faire à tout prix, erreur fondamentale à ne pas commettre sans avoir pris toutes les précautions.

Mère porteuse Vs. Mère biologique

Un bébé ne reste pas un bébé bien longtemps, il devient très vite un adolescent à la recherche de sa voie, de sa trace, de sa mission et de son accomplissement face a la difficulté de savoir qui est vraiment sa mère. Cet être reste envahi de frustrations et de doutes qui l’empêchent de se construire et de se projeter dans un avenir stable devant le flou de sa filiation.

Des pistes de réflexion pour légiférer : l’avis du psy.

Le meilleur moyen pour permettre à cette loi sur la GPA en France d’exister serait donc dans un idéal illusoire à l’heure actuelle, d’encadrer la pratique de la GPA avec un cadre juridique, éthique et psychologique. Par exemple, pourquoi ne pas permettre aux deux mères de pouvoir se rencontrer et coexister dans leur amour pour l’enfant : la mère biologique et la mère porteuse de l’enfant ? Pourquoi ne pas élever l’enfant ensemble de temps à autre, par des rencontres conviviales qui permettraient ainsi l’enfant de connaître ses deux mamans ? Est ce souhaitable ou pas ? Mais pour cela il faudrait une décision consensuelle, car d’autres experts au contraire préfèrent l’anonymat. Le débat est complexe et loin d’être clos.

Parce que libido et projet bébé vont de pair, et si on prenait un bon livre contre l’infertilité ? !

Mystérieuse, parfois capricieuse, la libido peut être un problème pour certains, ou le devenir pour d’autres. Lorsqu’on la perd, il n’est jamais facile de la retrouver. Et pour ce faire, encore faut-il savoir où la chercher… L’infertilité du couple n’a pas son pareil pour abîmer la libido !

Quand le stress de l’homme cause l’infertilité masculine

Dans une société où tout va de plus en plus vite et où la productivité règne en maître, quels sont les effets du stress sur la fertilité au masculin ? L’anxiété est-elle dangereuse pour la stérilité masculine ? Le stress peut-il réellement être considéré comme l’une des principales causes d’infertilité chez l’homme ?

Les 12 clés pour s’accomplir et se réaliser… ou être en harmonie pour devenir fertile !

L’une est médecin, l’autre est psychologue. Toutes deux expertes en matière de fertilité et d’infertilité, elles ont rédigé cet ouvrage à quatre mains. La spécialiste des questions de reproduction et celle des blocages de grossesse nous offrent les clés pour s’accomplir, se réaliser, pour enfin être en harmonie et devenir fertile !