Vous êtes ici » fr » Actualités » Petite taille du pénis Vs. infertilité & stérilité masculine

Petite taille du pénis Vs. infertilité & stérilité masculine

Si la Science n’avait jusqu’ici jamais fait le rapprochement entre l’infertilité chez l’homme et la taille du pénis, une étude publiée récemment pourrait bien changer la donne. Une équipe de chercheurs américains vient en effet d’émettre l’hypothèse que dans certains cas, la mauvaise fertilité masculine pourrait être liée à la petite taille du sexe, une annonce qui n’a pas manqué de susciter une forte controverse.

Une étude qui fait beaucoup parler

La stérilité masculine liée à la taille du sexe ?

Une étude scientifique menée aux USA

Un article paru à l’origine dans le journal The Telegraph crée un buzz important depuis quelques semaines. Selon une étude réalisée par des scientifiques de l’Université de l’Utah, à Salt Lake City, les problèmes de stérilité masculine et d’infertilité chez l’homme seraient liés, en partie du moins, à la taille du sexe.

Un panel conséquent

Suite à des observations menées pendant trois ans et portant sur une population de 815 personnes, la conclusion suivante a été établie : les hommes montrant des problèmes de fertilité auraient un pénis légèrement plus petit que les autres… La taille du sexe aurait donc son importance dans le diagnostic de la stérilité masculine.

Protocole expérimental

Sur l’échantillon défini pour l’étude, 219 individus ont indiqué s’être rendus dans une clinique spécialisée en vue de consulter pour des problèmes d’infertilité et de stérilité masculine, tandis que les 596 autres avaient pris rendez-vous pour des problèmes d’impuissance ou de douleur aux testicules

Selon les résultats d’une expérimentation précise, les hommes consultant pour cause de stérilité masculine présentaient la caractéristique d’avoir, en moyenne, un pénis de 12,5 cm en érection, contre une moyenne de 13,4 cm pour le reste de l’échantillon des hommes ne souffrant pas d’infertilité. CQFD.

L’une des causes de la stérilité masculine identifiée ?

Même si ces chiffres paraissent assez proches, les chercheurs américains n’en démordent pas et insistent sur le fait qu’ils viennent de mettre en évidence une relation de cause à effet entre la taille du pénis et la stérilité ou l’infertilité masculine.
Le Dr Austen Slade, principal initiateur de la recherche, a ainsi rapporté : « Cette étude est la première qui identifie une corrélation entre une longueur de pénis plus courte et l’infertilité de l’homme. Certes, la différence d’un centimètre n’est pas frappante, mais l’écart statistique est très clair. »
Une conclusion pourtant loin de faire l’unanimité au sein de la communauté scientifique… Les avis divergent sur la question.

Stérilité masculine ou baisse de la fertilité : le point

Féminine ou masculine : rappel de ce qu’est la stérilité

La fertilité est une probabilité d’être enceinte renouvelée à chaque cycle. La fertilité humaine est de 25% par cycle avec un délai moyen nécessaire pour concevoir de 6 mois ! Après 1 an d’attente, les chances d’obtenir une grossesse la 2ème année sont encore de 50%. Lorsque passé ce délai de 2 ans les deux amants ne parviennent toujours pas à procréer, la question de l’infertilité du couple peut se poser, celle de la stérilité également. L’infertilité devient stérilité lorsque la probabilité de grossesse devient égale à zéro, ce qui est très rare. Féminine ou masculine, la stérilité est un état qui ne laisse au couple aucune chance de grossesse spontanée.

Levée de boucliers

D’autres avis font valoir que les résultats de l’étude sur la stérilité masculine réalisée par l’équipe de l’Université de l’Utah seraient à prendre avec la plus grande prudence tant ils se heurtent à un mur de critiques tous azimuts, c’est le moins que l’on puisse dire !

L’infertilité de l’homme au centre d’échanges animés

Plusieurs scientifiques réunis lors du congrès annuel de l’American Society for reproductive Medicine n’ont pas hésité à pointer le fait que ces conclusions étaient tout à fait prématurées, et que des protocoles plus poussés et plus nombreux étaient nécessaires avant de pouvoir définitivement tisser un lien entre la taille du pénis et les problèmes d’infertilité chez l’homme.
D’autres sommités ont également pris la parole afin d’attirer l’attention sur des déclarations alarmistes qui n’avaient pas lieu d’être. Le débat est ouvert !

L’infertilité de l’homme ne relèverait pas de la taille du pénis

Certains pourfendeurs des analyses de l’équipe de chercheurs de Salt Lake City vont même plus loin en stipulant que la stérilité masculine ne dépend nullement de la taille du sexe de l’homme et que bien d’autres facteurs seraient à même d’expliquer, à l’heure actuelle, les chiffres galopants de la stérilité des hommes, comme par exemple :

  • les troubles de l’érection ne permettant pas une éjaculation assez puissante, la taille du pénis n’ayant rien à voir dans ce cas avec le symptôme principal ;
  • la mauvaise qualité et le nombre en forte baisse des spermatozoïdes. La quantité des spermatozoïdes est en effet primordiale pour la fécondation de l’ovule et l’infertilité masculine progresse depuis plusieurs années dans de nombreux pays. Les facteurs environnementaux (mauvaise qualité de l’air et de l’alimentation, perturbateurs endocriniens) sont souvent cités comme les plus impactants.

Au fait, quelle est la taille moyenne du pénis ?

Pour finir, puisque les chercheurs américains pointent la taille du sexe de l’homme comme cause de l’infertilité et de la stérilité masculine, il n’est pas inutile de rappeler, qu’en France, la taille moyenne d’un sexe en érection se situe entre 12,9 et 14,7 cm. Et que l’on ne parle de petit pénis ou de micro-pénis qu’à partir d’une taille en érection de moins de 8 cm. Ce qui, selon le sexologue Gérard Leleu, ne serait pas un handicap dans la mesure où le vagin de la femme mesure en moyenne 8 cm. CQFD, là aussi !

Infertilité de l’homme et taille du pénis : le mot de la gynéco

« Le lien entre micro pénis et infertilité masculine n’est pas une surprise pour les spécialistes de la fertilité et correspond souvent au syndrome de dysgénésie testiculaire. Ce dernier associe : micro pénis, hypospadias, et testicules mal descendus (cryptorchidie) avec une baisse du nombre de spermatozoïdes mobiles et donc de la fertilité. Ce syndrome pourrait être lié à l’exposition pendant la vie intra utérine aux perturbateurs endocriniens qui vont empêcher la « masculinisation » des organes génitaux du petit garçon. En cas d’infertilité masculine, le recours à la PMA est proposée : insémination ou FIV, selon le degré de l’oligo-asthénospermie, avec un bon taux de succès. L’avis de l’andrologue est utile pour évaluer si un apport de vitamines ou un traitement spécifique est nécessaire avant le recours à la PMA. L’andrologue assurera aussi le suivi à long terme car le risque de cancer du testicule est légèrement augmenté. De même, selon les répercussions de cette situation sur votre bien-être, votre vie sexuelle et/ou sur l’harmonie du couple, il est conseillé de ne pas hésiter à se confier et se faire aider par un psychologue ou un sexologue. » Dr V. Bied Damon

Dans tous les cas, n’oubliez pas qu’il existe des solutions à l’infertilité masculine. Si vous parcourez les actualités de ce site régulièrement, vous le savez ! Par ailleurs, n’hésitez pas à nous contacter si vous vous posez diverses questions sur le sujet de l’infertilité chez l’homme, la procréation et les méthodes diverses pour être enceinte.

Source : https://victoriadroit.com/blog/une-etude-revele-que-les-hommes-avec-des-petits-penis-sont-plus-susceptibles-detre-infertiles/48567/

Gynécologue spécialiste infertilité, découvrez le Dr Véronique Bied Damon

Co-auteur de la Méthode Gynéco Psy avec Valérie GRUMELIN HALIMI, le Docteur Véronique BIED DAMON est une gynécologue endocrinienne spécialiste de la reproduction, de l’infertilité et de l’AMP. Également co-auteur du Guide de l’infertilité, elle a accepté de répondre à quelques questions.

Petite taille du pénis Vs. infertilité & stérilité masculine

Si la Science n’avait jusqu’ici jamais fait le rapprochement entre l’infertilité chez l’homme et la taille du pénis, une étude publiée récemment pourrait bien changer la donne. Une équipe de chercheurs américains vient en effet d’émettre l’hypothèse de sa responsabilité, dans certains cas.

Quelles sont les causes de l’infertilité homme & femme ? Zoom sur la fertilité du couple en 2018

Un couple sur six est amené à consulter parce qu’il ne parvient pas à procréer. Pour 40% de ces couples infertiles, l’homme et la femme présentent TOUS LES DEUX des signes d’infertilité empêchant la procréation. D’après les dernières études faites sur le sujet, il semblerait que la fertilité du couple soit en déclin en France... Pourquoi ?

Toutes nos actualités