Vous êtes ici » fr » Infertilité & stérilité » L’homme et l’infertilité » Les causes immunologiques

Infertilité masculine : les causes immunologiques

Parmi les causes d’infertilité masculine, les causes immunologiques sont assez fréquentes (environ 10-15% des causes masculines). Mais que se passe-t-il réellement dans le corps d’un

L’infertilité masculine et les causes immunologiques

Le MAR T pour détecter les causes immuno de l’infertilité masculine

Les causes immunologiques sont responsables de nombreux cas d’infertilité masculine. Ces causes sont diagnostiquées le MAR Test qui met en évidence la présence d’anticorps anti-spermatozoîdes fixés sur le spermatozoïde. Les anticorps sont également responsables d’agglutinats dans le sperme, d’asthénospermie ainsi que d’un test post coïtal mauvais.

Comment des anticorps peuvent rendre un homme infertile ?

Les facteurs favorisant la survenue d’anticorps anti-spermatozoïdes sont : les infections et les traumatismes testiculaires. La présence de ces anticorps empêche le spermatozoïde de se fixer et de pénétrer dans l’ovocye. Tout particulièrement lorsque les anticorps sont présents sur la tête du spermatozoïde, ils altèrent donc l’étape de la fécondation, causant ainsi l’infertilité masculine.

Quelle est alors la solution ?

Le traitement de l’infertilité masculine de cause immunologique consiste :
- à traiter une infection (si elle existe) par antibiotique et anti-inflammatoire

  • à faire chuter les anticorps par un traitement corticoïdes mais l’efficacité réelle est discutable et ne fait pas consensus
  • le recours à une AMP où les spermatozoïdes seront lavés au laboratoire et donc dégagés de leurs anticorps est la solution la plus souvent proposée : insémination ou plus souvent FIV selon le contexte clinique de chaque couple.

Infertilité et drogues : les effets du Cannabis, de la Marijuana, cocaïne et héroïne

Contrairement à ce que d’aucuns croient encore, l’âge auquel une femme se décide à procréer est bien loin d’être le seul facteur en jeu dans la réalisation de son désir d’enfant. Marijuana, Cannabis, cocaïne ou d’héroïne amenuisent également considérablement les chances d’attendre un bébé. Drogues et infertilité : le Guide vous éclaire.

Être fertile : mes 5 premiers reflexes « anti-infertilité »

Si fonder une famille semble une étape naturelle de la vie, l’infertilité n’a de cesse de gagner du terrain au sein des couples français. Tandis que le désir d’enfant arrive naturellement avec la rencontre de l’être aimé, il est de plus en plus fréquent pour le couple, d’être confronté à l’infertilité. Ils ont envie de procréer, se sont-ils demandé s’ils seraient fertiles ?

Blocage psychologique pour tomber enceinte : quels bénéfices de la solution O.R.I.U.S. sur les patients infertiles ?

Toujours à l’étude, la Méthode O.R.I.U.S. présente des résultats très prometteurs auprès des victimes d’infertilité, quelle qu’en soit la cause. En « débloquant la grossesse », O.R.I.U.S. permet à de plus en plus de couples de procréer. Il est fréquent qu’en concentrant son attention sur un dysfonctionnement physiologique causant l’infertilité, on passe à côté d’un blocage psychologique pour tomber enceinte.