Retrouver sa libido

Mon ouvrage sur la sexualité. Un livre qui permet à chacun de se projeter et de comprendre l’origine de nos désirs frustrés ou refoulés.

Auteur : Valérie Grumelin
Ainsi, décrypter nos attentes et espoirs, au masculin comme au féminin invite le lecteur à s’interroger pour partager harmonieusement avec son partenaire.

En effet de nos jours, le stress,la pression la culpabilité et les reproches dans le couple aboutissent parfois, à une libido réduite et une jouissance fragile ou manipulée .

S’affirmer clairement sans juger ni imposer mais en accueillant et suggérant , permet à chacun, de se sentir valorisé dans ses désirs comme dans sa sexualité.

Téléchargez au format PDF, Kindle et IBook 15€

Blocage psychologique pour tomber enceinte : quels bénéfices de la solution O.R.I.U.S. sur les patients infertiles ?

Toujours à l’étude, la Méthode O.R.I.U.S. présente des résultats très prometteurs auprès des victimes d’infertilité, quelle qu’en soit la cause. En « débloquant la grossesse », O.R.I.U.S. permet à de plus en plus de couples de procréer. Il est fréquent qu’en concentrant son attention sur un dysfonctionnement physiologique causant l’infertilité, on passe à côté d’un blocage psychologique pour tomber enceinte.

Comprendre son infertilité avec un livre, c’est possible ?

Plus qu’un livre sur l’infertilité, « Mon corps me dit » est un livre audio sur les messages que le corps envoi, et leur compréhension. S’il peut permettre de décrypter les origines émotionnelles d’une infertilité, ce livre publié aux éditions Guy Trédaniel est un ouvrage de développement personnel qui propose une autre approche de la relation corps/esprit.

Tomber enceinte après 40 ans : Comment retarder la ménopause

Afin d’éviter les désagréments associés à cette étape inéluctable, ou dans le but d’augmenter leurs chances de tomber enceinte apres 40 ans, les femmes rêvent de retarder l’échéance de la ménopause. Entre allongement de la durée de vie et amélioration des conditions de santé, la période de fertilité de 40 ans en moyenne devient insuffisante pour bon nombre de femmes qui n’hésitent plus à avoir recours à des traitements dans le but de retarder cette ménopause, voir pour tomber enceinte après 40 ans, âge auquel les chances de procréer tombent à 6% par cycle.