Vous êtes ici » fr » Actualités » La séparation de nos parents peut-elle nous rendre infertile ?

La séparation de nos parents peut-elle nous rendre infertile ?

Et si une rupture, un divorce ou une séparation était à l’origine de votre infertilité ? Au cours de ses consultations, la psychanalyste spécialiste de l’infertilité s’est aperçu que l’infertilité pouvait effectivement parfois avoir des conséquences sur la capacité à procréer, la sienne mais également celle de son entourage, à commencer par les enfants.

L’infertilité entre héritage et « dommage collatéral »

Une origine souvent multifactorielle

L’infertilité se joue également dans la tête, nous sommes de plus en plus nombreux à ne pas l’ignorer. Même lorsque l’infertilité est dite « expliquée » et que des facteurs physiologiques empêchent de procréer, il n’est pas rare que s’ajoute un blocage de grossesse. Psychanalyste experte des questions de fertilité, co-autrice du Guide de l’Infertilité avec le Dr Véronique Bied-Damon, Gynécologue endocrinienne à la Clinique d’AMP Natécia, Valérie Grumelin reçoit au quotidien des couples désespérés de ne pas parvenir à donner naissance. Au cours de sa carrière, elle a pu identifier toute une liste de facteurs psychologiques pouvant induire un blocage de grossesse, une azoospermie, etc. Parmi eux, la rupture, séparation ou divorce de ses propres parents. Vous pensez avoir digéré la séparation de vos parents ? En êtes-vous si sure ?

Être (vraiment) prêt à devenir parent

« Lorsque l’on a eu un parent, mère ou père, que l’on a pas jugé suffisamment bon pour nous, il est possible de ressentir en nous, parfois au plus profond de nous-même, une peur de reproduire le même schéma, en ne s’estimant pas prêt à être de bons parents.
• Si par exemple nous avons des parents qui ont divorcé lorsque nous étions petits, et que nous avons souffert de la non présence de l’un des d’eux parents, nous pouvons aussi avoir peur de ne pas être capable de fabriquer un nouveau schéma.
• Si nos parents ne se sont pas comporté avec suffisamment d’attention, de bienveillance et de bon traitement vis-à-vis de nous, nous pouvons parfois avoir un blocage émotionnel, et ce bien que dans nos têtes nous nous sentions dans l’envie d’être parent. »
Valérie

Quelles solutions pour parvenir à procréer ?

Se mettre en capacité d’accueillir en enfant

« Si les choses du passé n’ont pas été réglées, et que le divorce, la rupture ou la séparation parentale n’a pas engendré de « positif », il faut travailler dessus pour réussir à devenir à son tour parents, sans continuer à en souffrir. Pour devenir soi-même parent, il faut avoir évacué les souffrances de son passé qui ont été conditionnés par les attitudes de nos propres parents. » Valérie

Comment faire ?

Consulter un psy

La première option est bien entendu de consulter un psychologue, psychanalyste, psychothérapeute, etc. Il n’a pas besoin d’être spécialiste des questions d’infertilité, bien que cela ne puisse pas faire de mal ! Privilégiez en revanche un psy aguerri au levage des blocages émotionnels, et dans tous les cas optez pour celui avec qui vous avez plaisir à échanger, en toute confiance. Vous le sentirez généralement dès les premiers échanges. Favorisez également les psy adeptes des thérapies courtes. Aussi nébuleux qu’il puisse paraître, votre problème devrait pouvoir se régler dans un laps de temps raisonnable, sans retarder plus encore votre projet de parentalité.

Comprendre les enjeux d’une séparation

Si le nouveau Carnet de Route de Valérie Grumelin s’adresse initialement aux candidats à la rupture, il s’avère également très efficace pour comprendre les mécanismes et les enjeux d’une séparation ou d’un divorce. Souvent désarmés pour appréhender correctement ce genre de situation, les enfants ont malheureusement tendance à en tirer de mauvais enseignements, potentiellement dévastateurs sur leur vie d’adulte. Offrant un nouvel éclairage aux situations traumatiques et conflictuelles qui en découlent généralement, ce petit guide est une véritable clé pour comprendre et accepter. Il est proposé sur Amazon (10,50 euros).


« Ce carnet de Route clair et efficace, guidé par les mots de la professionnelle Valérie Grumelin, et selon sa technique d’accompagnement psychologique et d’art thérapie, vous permettra de voir clair sur vous et votre couple. Vous Comprendrez comment laisser partir l’autre en ayant ensemble tout exprimé avec les « mots » pour éviter ensuite, l’avalanche des « maux »
. Amazon

Découvrir le Carnet de Route

Envie de rencontrer Valérie GRUMELIN ou Véronique BIED-DAMON ?

Vous souhaitez prendre RDV avec Valérie GRUMELIN pour une séance de décryptage de votre infertilité ? Pour bénéficier de la technique de déblocage émotionnel O.R.I.U.S. ? Vous avez plutôt besoin d’un RDV de gynécologie avec le Dr BIED-DAMON ? Ou vous préférez tenter l’aventure d’une consultation gynéco-psy ?

Valérie : +33 (0)6 60 56 08 06
Véronique : +33 (0)6 09 91 47 00

Ou n’hésitez pas à adresser votre demande via notre formulaire de contact !

La séparation de nos parents peut-elle nous rendre infertile ?

Et si une rupture, un divorce ou une séparation était à l’origine de votre infertilité ? Au cours de ses consultations, la psychanalyste spécialiste de l’infertilité s’est aperçu que l’infertilité pouvait effectivement parfois avoir des conséquences sur la capacité à procréer, la sienne mais également celle de son entourage, à commencer par les enfants.

Rebirth Intra Utérin (ORIUS) Vs. Rebirth : pourquoi cela n’a rien à voir ?

Il apparaît aujourd’hui nécessaire de préciser ce qu’est ORIUS, autrement appelé Rebirth Intra Utérin. En effet, parfois confondu avec le Rebirth (ou Rebirthing Breathwork), ORIUS n’a pourtant rien à voir avec la technique américainee né dans les années 70.

Hypersensibilité et infertilité : existe-t-il un traitement

Bien que l’hypersensibilité ne figure pas sur la liste des causes d’infertilité, pourrait-elle contribuer à freiner la procréation ? L’hypersensibilité touche environ 30 % de la population générale, et un couple sur six environ consulte pour infertilité ! L’hypersensibilité peut-elle empêcher une grossesse ? Existe-t-il un traitement contre l’hypersensibilité ?