Vous êtes ici » fr » Solutions et traitements » Le don de gamète pour fivete

Don pour fivete, gamètes, donneurs de spermatozoïdes & autres donneuses d’ovocytes

Communément appelé don pour Fivete (Fécondation in Vitro et Transfert d’Embryons) le don de gamètes (ovocytes ou sperme) entre dans le champ de l’assistance médicale à la procréation (AMP). Nos conditions de vie évoluent et notre capacité à la procréation baisse. Ainsi, de plus en plus de couples stériles sont en attente d’un don de gamètes, qu’il s’agisse d’un don d’ovules (ovocytes) ou de sperme (spermatozoïdes). Législation, conditions, protocole et autres alternatives : le Guide de l’Infertilité fait le point sur le don pour fivete en France.

Les gamètes & le don pour fivete

Don de gamètes pour fivete ou pour insémination artificielle

Entre la rigueur de nos institutions de veille sanitaire, et les enjeux sociétaux représentés par la législation en matière de fertilité, en France le don de gamètes (spermatozoïdes ou ovocytes ) est fortement règlementé. La prise en charge des donneurs et receveurs de dons pour fivete se doit d’être respectueuse des conditions et des règles encadrées par la Loi de Bioéthique. S’ils permettent ainsi aux couples stériles de pouvoir concevoir un enfant par fivete, le don d’ovocytes ainsi que le don de spermatozoïdes sont également utilisés dans le cadre de l’insémination artificielle.

Ovocytes et spermatozoïdes : la France manque de donneurs

Devant la pénurie de dons de gamètes engendrée par l’annonce de la prochaine ouverture de la PMA aux femmes seules et aux couples lesbiens, l’Agence de biomédecine et le Gouvernement français tirent la sonnette d’alarme : nous sommes en manque cruel de donneurs de spermatozoïdes pour fivete. Quant au don d’ovocytes, le manque de donneuses est principalement lié à la complexité de la procédure, notamment en terme de disponibilité. Ainsi, depuis 2014, les campagnes nationales de sensibilisation en faveur du don de gamètes alertent de la pénurie et souhaitent inciter les hommes et femmes qui le peuvent, à devenir donneur de gamètes.

Donneuse d’ovocytes et donneurs de spermatozoïdes

Donneuse d’ovule Vs donneur de sperme

Faire un don d’ovocytes ou un don de sperme en vue d’une fivete ne comporte pas les mêmes contraintes. En effet, le don d’ovocytes requiert de la disponibilité, des injections pour la stimulation ovarienne, des prises de sang et des examens et échographies de surveillance et pour finir, le prélèvement des ovocytes par voie vaginale sous analgésique ou anesthésie. Le don de sperme est quant à lui beaucoup moins contraignant, demandant un recueil de sperme par masturbation après 3 à 5 jours d’abstinence sexuelle.

Ce sujet longtemps tabou, est aujourd’hui propos d’actualité depuis que les discussions autour de l’AMP se libèrent.

Zoom sur la fécondation in vitro avec transfert embryonnaire

La fivete (fécondation in vitro avec transfert embryonnaire) consiste à :

• D’abord procéder à des injections pour provoquer une ovulation
• Prélèvement des ovocytes
• Prélèvement du sperme
• Mise en culture des spermatozoïdes et ovocytes
• Surveillance de 2 à 3 jours de la fécondation au microscope
• Introduction de l’embryon dans l’utérus.

Conditions et protocoles

Don de gamètes et double don de gamètes pour fivete

Le don de gamètes, c’est-à-dire d’ovocytes ou de spermatozoïdes est un acte totalement altruiste et anonyme permettant aux couples stériles de concevoir un enfant. Le don pour fivete peut prendre 2 formes (Cette décision tient compte de divers paramètres médicaux considérés en amont de l’acte.) :

• Le don simple pour fivète : soit un don d’ovocytes, soit un don de sperme, selon que c’est l’homme ou la femme qui est stérile
• Le double don pour fivete : pour pallier à l’infertilité des deux membres d’un couple.

Attention, le double don de gamètes est interdit en France. Les couples stériles nécessitant un double don ont 2 recours possibles :
  • Se rendre à l’étranger pour bénéficier d’un double don.
  • Rester en France et accueillir des embryons cédés par un couple à l’issue d’une FIV, appelé « don embryonnaire » .

Les donneuses d’ovocytes

• Avoir entre 18 et 37 et être en parfaite santé physique et émotionnelle.
• L’information, le consentement, le bilan de santé de la donneuse d’ovocytes, l’entretien avec un psychologue.
• La stimulation ovarienne par injections quotidiennes qui dure de 10 à 12 jours, permettant d’aboutir à la maturation des ovocytes.
• Surveillance attentive durant cette période de stimulation avec prises de sang et échographies. Cela permet également de dater la dernière injection qui achève la maturation des ovocytes.
• Le prélèvement des ovocytes au cours d’une journée d’hospitalisation, environ 36 heures après la dernière injection. Cet acte se fait sous anesthésie ou prise d’antalgiques, par voie vaginale sous contrôle échographique.

Les donneurs de spermatozoïdes

• Avoir entre 18 et 45 ans et être en parfaite santé.
• L’information, le consentement, le bilan de santé du donneur de spermatozoïdes, l’entretien avec un psychologue.
• Le premier recueil est effectué afin de contrôler les caractéristiques des spermatozoïdes ainsi que l’absence d’infection.
• Les spermatozoïdes recueillis sont alors conditionnés en paillettes et congelés, à l’issue de quoi, ils sont transférés dans de l’azote liquide à – 196 ° afin d’en tester la résistance à la conservation par congélation.
• Les recueils suivants s’effectuent lors d’une masturbation après 3 à 5 jours d’abstinence sexuelle.
• Après le dernier recueil de sperme, une période de 6 mois avant leur utilisation est nécessaire afin d’effectuer les tests sérologiques définitifs.
• Congelés et conservés au laboratoire les spermatozoïdes seront attribués à des couples de receveurs en vue d’une fivete ou insémination artificielle.

Le don embryonnaire

Qu’est-ce qu’un don embryonnaire ? Dans le cadre d’un don de gamètes (sperme ou ovocytes), plusieurs fivetes sont effectuées afin de pouvoir réaliser plusieurs transferts, en vue de multiplier les chances de réussite d’une fécondation. Lorsque le couple de receveurs a réalisé son rêve parental et que madame est tombée enceinte, ces derniers peuvent autoriser que d’autres couples bénéficient des embryons congelés restants. Toutefois, ce don embryonnaire doit se faire avec un fort consentement : les embryons congelés donnés à d’autres couples étant génétiquement les frères et sœurs de leur enfant. Ainsi ce don d’embryons ne s’adresse qu’aux couples doublement stériles ou qui risquent de transmettre une maladie génétique grave à leur enfant, le double don de gamètes étant interdit en France.

Assistance médicale à la procréation et législation

L’AMP en France

L’ouverture de l’assistance médicale à la procréation aux couples lesbiens et aux femmes seules, a reçu un avis favorable par le Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE). Bien que suscitant de nombreuses discussions, cette décision a pour objectif de donner les mêmes droits à tout un chacun, et quelques que soient les choix de vie ou les orientations sexuelles.

Qu’est-ce que l’assistance médicale à la procréation (AMP) ?

L’assistance médicale à la procréation (AMP) ou procréation médicalement assistée (PMA) permet à un couple infertile de concevoir un enfant, et cela en dehors du processus de procréation naturelle, par le biais de manipulations chimiques et biologiques, dans le cadre médical. En pratique, cela signifie que des personnes anonymes font don de leurs ovocytes ou spermatozoïdes en vue d’une fivete ouinsémination artificielle pour un couple de receveurs, pareillement anonyme.

Que dit la loi en France ?

L’assistance médicale à la procréation est en France encadrée par les dispositions du code de santé publique : selon les articles L2141-1 à L2141-12. Réservée jusque lors aux couples hétérosexuels stériles, la PMA s’ouvrirait sous peu aux couples homosexuels (lesbiens) et aux femmes seules. Les demandeurs actuels doivent simplement justifier de leur vie commune. Bien que légal, le don de sperme et d’ovocytes doit être impérativement fait de manière totalement anonyme et gratuite. Les frais liés à la PMA sont sous certaines conditions, intégralement pris en charge par la sécurité sociale : le remboursement se limitant à 4 fivete et 6 inséminations artificielles.

Le président Macron et l’AMP en 2018

Le président français Emmanuel Macron se dit favorable à l’ouverture du don d’ovocytes et de sperme à destinations des couples lesbiens et femmes seules. Ce choix soutenu et validé par le CCNE, a permis au gouvernement de rédiger un texte de loi afin d’ouvrir la PMA aux couples de femmes et femmes seules. Il sera sous peu soumis au parlement en vue d’être voté dans le cadre de la révision de la loi bioéthique. La réglementation pour l’instant n’a pas vraiment changé pour les donneurs puisque la révision de la loi de bioéthique est prévue en 2018. Bien que consultatif, le Comité d’Éthique a émis un avis favorable, contrairement aux législateurs et députés qui sont quant à eux très divisés. Le consensus n’est pas encore acquis à 100 % ! Il est cependant fort probable que la loi de Bioéthique évolue.

Les positions pour tomber enceinte rapidement : FAKE or not FAKE ?

Votre désir d’enfant est si fort que vous êtes prête à toutes les audaces pour optimiser vos chances de tomber enceinte le plus vite possible, quitte à apprendre le Kamasutra par cœur ? Prête à toutes les contorsions pour parvenir à vos fins dans les meilleurs délais ?

Stérilité : Fertilité féminine Vs. Chimiothérapie, et alors quoi ?

En décodant avec précision les mécanismes moléculaires de la stérilité provoquée par la chimiothérapie, une équipe de chercheurs allemands est parvenue à prouver qu’une enzyme spécifique serait susceptible de préserver la vie des ovocytes...

Elles témoignent de leur expérience avec ORIUS, solution à l’infertilité

Créé par la Psychologue Comportementaliste et cognitiviste spécialiste de l’infertilité Valérie Grumelin Halimi, la Méthode ORIUS (Originel Regression Intra Uterin Stimulation) propose de vous réconcilier avec la fertilité, pour vous permettre de realiser votre rêve de parentalité.

Toutes nos actualités