Vous êtes ici » fr » Rebirth intra utérin » L’Étude clinique » L’Association Rabelais

L’Association « Les enfants de Rabelais »

L’association a pour but principal de participer à l’évolution de la prise en charge de l’infertilité sur les plans clinique, social et psychologique.

Les actions de l’Association les enfants de Rabelais

Dans la philosophie du Docteur Rabelais (science sans conscience n’est que ruine de l’âme) notre association à pour but de développer des actions suivantes :

  • Mettre en œuvre des projets de recherche
  • Développer, promouvoir et organiser des formations destinées aux professionnels de santé impli-qués dans le diagnostic, le traitement, le suivi et l’accompagnement des patients souffrants d’infertilité
  • Créer une plateforme référente d’information en matière d’infertilité
  • Etre force de proposition auprès des décisionnaires institutionnels publics et privés

Afin de promouvoir la santé du couple, les activités de l’Association les enfants de Rabelais s’étendent à la prise en compte du bien-être du couple dans le cadre de sa reproduction.
La durée de cette association est illimitée.

Actuellement l’Association les enfants de Rabelais permet de mettre en œuvre une étude clinique pour mesurer scientifiquement l’efficacité du Rebirth intra utérin en FIV.

Difficultés à avoir un deuxième bébé : pourquoi l’infertilité secondaires ?

Parents d’un premier enfant, vous êtes nombreux à rencontrer des difficultés à avoir un deuxième bébé. Parfois les bilans de fertilité indiquent un dysfonctionnement, mais bien souvent, nul n’est réellement capable d’expliquer cette situation, appelée infertilité secondaire.

Un test pour le dépistage des signes de l’endométriose ?

L’endométriose, tout le monde en parle et nous sommes nombreuses, au regard des symptômes connus, à nous demander si nous ne serions pas concernées, tel 10% des femmes en âge de procréer.

Infertilité et drogues : les effets du Cannabis, de la Marijuana, cocaïne et héroïne

Contrairement à ce que d’aucuns croient encore, l’âge auquel une femme se décide à procréer est bien loin d’être le seul facteur en jeu dans la réalisation de son désir d’enfant. Marijuana, Cannabis, cocaïne ou d’héroïne amenuisent également considérablement les chances d’attendre un bébé. Drogues et infertilité : le Guide vous éclaire.