Vous êtes ici » fr » Actualités » Alimentation pour tomber enceinte : ces aliments et vitamines qui améliorent la fertilité

Alimentation pour tomber enceinte : ces aliments et vitamines qui améliorent la fertilité

Dans le cadre de l’augmentation de la fertilité, l’alimentation a fait l’objet de nombreuses études autour des problèmes d’infertilité. Les aliments sains sont source d’une bonne santé et nous avons aujourd’hui suffisamment de connaissances appuyées par des recherches médicales et scientifiques pour affirmer que bien s’alimenter joue un rôle prépondérant dans la capacité à tomber enceinte. Chez l’homme comme chez la femme, les apports vitaminiques d’une alimentation variée sont un des éléments clés pour optimiser la fertilité. Une alimentation saine est de plus indispensable pour un bon développement du fœtus.

Alimentation, fertilité et grossesse : quels aliments choisir pour tomber enceinte ?

La plus belle expérience dans la vie d’un être humain est celle de procréer. Pourtant donner la vie peut parfois s’avérer être un véritable parcours du combattant. En effet, de nos jours, nos rythmes cadencés, notre alimentation, la prise de médicaments ou traitements hormonaux jouent un rôle considérable dans la fertilité que ce soit chez l’homme ou la femme.

Infertilité masculine : de meilleurs aliments pour augmenter sa fertilité

Un grand nombre de couples est touché par l’infertilité masculine. Une alimentation équilibrée et variée peut s’avérer très utile dans le projet de procréation. En effet, de nombreuses études tendent à démontrer l’impact de l’alimentation sur la fertilité de l’homme. Afin d’améliorer la qualité du sperme, les cliniques de fertilité recommandent aux hommes d’améliorer et de varier leur alimentation, de limiter leur consommation d’alcool et de tabac et de pratiquer une activité physique.

Quelles vitamines pour des spermatozoïdes en bonne santé ?

Certaines études disposent de suffisamment de ressources pour attester que les apports vitaminiques de certains aliments sont essentiels pour booster les spermatozoïdes. Certains problèmes d’infertilité masculine peuvent être balayés en adoptant une hygiène de vie plus simple et plus saine. Connaître les aliments vitaminés qui augmentent la fertilité masculine est un atout précieux pour les couples en mal d’enfant concernés par l’infertilité de monsieur.

Les produits alimentaires qui augmentent la fertilité masculine

Les Omega 3 

  • les poissons gras tels que : hareng, maquereau, foie de morue, saumon, truite, sardine…
  • les fruits à coques : noix, noisettes, amandes, pistaches…
  • certaines huiles : lin, colza, germe de blé…
  • les œufs bleu-blanc-cœur
  • les viandes d’animaux élevés en plein air
  • quelques légumes : cresson, épinard, pourpier, mâche, avocat, laitue…

Les aliments riches en antioxydants (vitamines E, C, B-carotène, sélénium, zinc, lycopène cryptoxanthine…)

Oignon, ail, carottes, épinards, persil, citrouille, mangue, fruits de mer, viande maigre, orange, kiwi, fruits rouges, certaines huiles végétales, fruits à coques…

La vitamine D

  • Foie de morue, hareng, sardine, anchois, saumon, maquereau…
  • Chocolat noir, lait, œuf, champignon…
  • Naturellement synthétisée sous l’action des ultraviolets du soleil

Les acides foliques (vitamine B9)

Salade verte, maïs, châtaigne, légumes verts, fruits, pain, avocat, féculent…
Afin de contribuer à booster la fertilité masculine, ces aliments et vitamines sont conseillés dans le cadre d’une alimentation équilibrée.

Infertilité : Les aliments à éviter chez l’homme

Si certains sont synonymes d’une bonne hygiène et donc bénéfiques pour la fertilité masculine, d’autres aliments sont au contraire nocifs pour un développement sain des spermatozoïdes. En effet, certaines études ont démontré que la consommation d’alcool et de tabac associée à un régime alimentaire trop riche en viandes transformées (bacon, saucisses etc) peuvent nuire à la fertilité. Ces aliments sont ainsi susceptibles d’avoir un impact néfaste sur la qualité du sperme.

Quelle alimentation pour tomber enceinte ?

Il est important de privilégier les aliments sains afin de tomber enceinte et vivre une grossesse épanouissante. De fait, plus l’assiette de la future maman sera colorée, plus elle sera vitaminée ! De plus, cette dernière devra adopter une hygiène de vie irréprochable, et conserver ces bonnes habitudes alimentaires durant la grossesse. En effet, elle ne sera bientôt plus toute seule dans son corps de femme enceinte, et chaque aliment ingéré sera bientôt partagé avec le petit bout d’être qui prendra forme en elle.

Parmi les aliments pour tomber enceinte, les Omega 3

  • les poissons gras tels que : hareng, maquereau, foie de morue, saumon, truite, sardine…
  • les fruits à coques : noix, noisettes, amandes, pistaches…
  • certaines huiles : lin, colza, germe de blé…
  • les œufs bleu-blanc-cœur
  • les viandes d’animaux élevés en plein air
  • quelques légumes : cresson, épinard, pourpier, mâche, avocat, laitue…
  • les aliments riches en antioxydants (vitamines E, C, B-carotène, sélénium, zinc, lycopène cryptoxanthine…)
  • oignon, ail, carottes, épinards, persil, citrouille, mangue, fruits de mer, viande maigre, orange, kiwi, fruits rouges, certaines huiles végétales, fruits à coques…

la vitamine D

  • Foie de morue, hareng, sardine, anchois, saumon, maquereau…
  • Chocolat noir, lait, œuf, champignon…
  • Naturellement synthétisée sous l’action des ultraviolets du soleil (attention toutefois au fameux masque de grossesse)

Acides foliques (vitamine B9)

Salade verte, maïs, châtaigne, légumes verts, fruits, pain, avocat, féculent…

  • Le calcium
  • Yaourts (éviter les produits laitiers dits maigres ou 0% qui sont de faux-amis)
  • Fromages pasteurisés
  • Fromage blanc
  • Lait entier

L’eau

Boire au minimum 1.5 l d’eau par jour.

Les habitudes alimentaires et comportements à bannir pour vivre une belle grossesse

Durant la grossesse comme pour tomber enceinte, certains aliments et habitudes seront à mettre aux oubliettes. Cela est indispensable pour le développement du fœtus et pour éviter tout risque de fausse couche et malformations, ainsi que pour prévenir certaines maladies :

La listériose

La listériose est une maladie causée par une bactérie du genre listéria, pathogène chez l’être humain. La femme enceinte est particulièrement sensible à cette bactérie qui peut avoir des conséquences très graves et irréversibles chez le fœtus. Pour optimiser les chances de mener à bout une grossesse, l’alimentation de la femme enceinte devra donc exclure :

  • Les viandes mal cuites
  • Les plats cuisinés
  • Les produits industriels en général
  • Les fromages à pâte crue

La toxoplasmose

La toxoplasmose est une infection parasitaire qui aime à se réfugier chez les animaux à sang chaud dont l’homme. Elle est très présente chez les félidés (les chats par exemple). Nous savons aujourd’hui qu’une femme enceinte ayant un chat domestique peut transmettre cette infection au futur bébé pour qui certaines lésions pourraient être irréversibles. Voici quelques recommandations :

  • Se laver les mains régulièrement
  • Éviter de caresser les chats sauvages
  • Ne pas toucher à la litière de son chat
  • Éviter tant que faire se peut les morsures et griffures de son malicieux félin

Le tabac 

Le tabac : Il n’est bon pour personne et encore moins pour le fœtus, fumeur passif. On soupçonne le tabac d’être responsable d’un grand nombre de fausse-couche et de naissances prématurées. Il est peut-être venu le temps de songer à arrêter de fumer !

L’alcool 

L’alcool : à bannir absolument si vous voulez éviter le SAF (syndrome d’alcoolisation fœtale), les risques de fausse-couche, les malformations, les retards de croissance, les anomalies faciales etc.

Les sucres rapides

Les sucres rapides que l’on retrouve dans certains sodas par exemple sont également à proscrire de l’alimentation de la femme enceinte. Le risque de diabète gestationnel n’est pas une légende et peut créer des complications pour le futur bébé. A partir du 2ème trimestre de grossesse, la future mère ne produit plus suffisamment d’insuline pour assimiler le sucre dans le sang. Cela peut entraîner un surpoids chez le futur bébé (plus de 4 kg à la naissance), des risques de très forte jaunisse, un diabète de type 2 et des détresses respiratoires.

Chez l’homme comme chez la femme, il est important également de tenir compte de la qualité des produits consommés. Veillez à consommer des fruits et légumes sans pesticides, optez pour des produits bio.

Un moyen naturel d’augmenter ses chances de procréer

Certaines études ont démontré que 5 à 10 % des couples rencontrent des difficultés pour concevoir un enfant. D’autres recherches tendent également à démontrer qu’une bonne hygiène alimentaire peut, dans certains cas, éviter le recours à des traitements médicaux lourds et contraignants. L’apport en vitamines de certains aliments renforce les spermatozoïdes chez l’homme. Féminine comme masculine, la fertilité peut ainsi être améliorée au simple moyen d’une alimentation saine et variée.

Sources : www.laurencepernoud.com

Elles témoignent de leur expérience avec ORIUS, solution à l’infertilité

Créé par la Psychologue Comportementaliste et cognitiviste spécialiste de l’infertilité Valérie Grumelin Halimi, la Méthode ORIUS (Originel Regression Intra Uterin Stimulation) propose de vous réconcilier avec la fertilité, pour vous permettre de realiser votre rêve de parentalité.

La Méthode ORIUS, solution à l’infertilité

Développée par la psychologue comportementaliste et cognitiviste spécialisée dans les blocages conscients et/ou inconscients du cerveau Valérie Grumelin Halimi, la Méthode ORIUS est également connue sous le nom de Rebirth Intra utérin. ORIUS permet le dénouement et le soulagement de maux psychologiques, physiques et énergétiques.

Pertes vaginales, infertilité et grossesse : Mycose ou Vaginose, quelle différence ?

Toutes les deux entraînent des pertes vaginales altérant la fertilité, mais aussi la qualité des relations sexuelles. Bien que la mycose ou la vaginose ne soient pas des maladies sexuellement transmissibles, les rapports sexuels peuvent favoriser leur survenue d’une vaginose par un phénomène mécanique, ou d’alcalinisation du vagin par le sperme (alcalin).

Toutes nos actualités