Vous êtes ici » fr » Actualités » Infertilité inexpliquée : ne pas se stresser et ne pas stresser l’autre, par Valérie Grumelin

Infertilité inexpliquée : ne pas se stresser et ne pas stresser l’autre, par Valérie Grumelin

Qui, hormis peut-être quelques moines tibétains peut encore se vanter de n’avoir jamais expérimenter le stress ? Le stress nous accompagne au quotidien, prêt à bondir, ne ratant aucune occasion de nous rappeler qu’il est là. Non content de nous contaminer, le stress devient une véritable contagion pour notre entourage, à commencer par le couple et les enfants. Alors lorsque le couple est confronté à l’infertilité inexpliquée, le stress y voit une occasion inespérée de se développer. Lorsqu’on désire un enfant de tout son cœur, ne pas se stresser et ne pas stresser l’autre, c’est l’essentiel. Comment ne pas le laisser se propager ?

Comment le détecter ?

Le stress, cette expression de nos peurs

Le stress est provoqué par la peur. Derrière chaque peur se cache une envie, mais une envie difficile à percevoir, car envahie par une peur plus forte que l’enthousiasme et l’émerveillement qu’elle devrait provoquer chez l’individu.

Prenons un exemple

Je suis stressé par le retour de mes vacances, par la reprise de mon travail, par l’inscription de mes enfants à l’école…
En réalité, je pourrais dire « J’ai envie de retourner à mon travail et que cela se passe bien » et « J’ai envie que mes enfants se sentent bien dans leur école ». Or, si j’ai envie que tout se passe bien à la rentrée, je suis pour autant incapable de penser positif !

Anticipation Vs. Prévision

L’être préfère anticiper sur tous les problèmes qui pourraient venir se greffer dans son quotidien. Plutôt que d’imaginer les choses positivement, il se laisse envahir par d’hypothétiques problèmes, qui finalement n’existent que dans son imaginaire, et qui bien évidemment l’empêchent de penser avec optimisme et sérénité.

Anticiper ne sert donc à rien, puisqu’il est impossible de tout anticiper. L’important est de pouvoir répondre à un problème existant lorsqu’il se présente à nous. Quand il y a un problème, il y a une solution ! On peut donc prévoir mais jamais anticiper.

Lâcher-prise

La vie est ainsi un éternel mouvement, et à chaque seconde se passe quelque chose que nous n’étions pas capable d’anticiper la minute précédente. Le stress provoqué par ce besoin de tout anticiper est donc négatif pour l’être humain en générale, et le couple en situation d’infertilité inexpliquée en particulier.

Infertilité inexpliquée et stress : comment l’éviter ?

Agir est plus important qu’anticiper

Ce qui est positif, c’est d’être capable de réagir en cas de problème et de ne pas se dire : « Je le savais que j’aurais ce problème mais je n’ai pas de solution à celui-ci. Alors à quoi sert de savoir si l’on ne comprend pas que faire ? »
Savoir réagir montre que l’individu est capable de pouvoir seul trouver en lui la capacité de répondre à ses besoins. Lorsqu’il communique son stress à son/sa partenaire ou à ses enfants, l’individu montre que non seulement il n’est pas capable de vivre l’instant présent sans anticiper sur les hypothétiques problèmes à venir, mais en plus il pousse l’autre à rentrer dans son espace imaginaire et fantasmatique. Pourtant, bien souvent l’autre et ses différences n’ont absolument pas besoin de cette pollution mentale. Ainsi des disputes commencent et une contamination devient parfois un Cancer pour la relation familiale et de couple, tout particulièrement pour le couple en désir d’enfant.

Le rôle de la thérapie

En thérapie, nous élaborons le stress véhiculé et vécu par chacun en replaçant chacun dans sa condition personnelle et ainsi le couple retrouve celle liberté d’expression et d’action.

Une image ?

C’est comme si un linge noir finissait par déteindre sur un linge blanc.
Alors je vous laisse imaginer le stress véhiculé par une infertilité inexpliquée.
Consulter est primordiale pour se dégager de ses peurs et inquiétudes afin de retrouver harmonie individuelle et harmonie de couple.


N’oubliez pas que si l’infertilité inexpliquée génère du stress, le stress peut aussi bien favoriser une infertilité inexpliquée.

Infertilité secondaire inexpliquée : le témoignage de Sophie

Heureuse maman d’un petit Timéo né en août, Sophie témoigne de son infertilité secondaire inexpliquée. Jeune trentenaire la tête sur les épaules, bien dans son couple et sans problème de santé particulier, Sophie n’aurait jamais imaginé rencontrer autant de difficultés pour avoir un enfant. Voici son histoire, et comment elle a pu lever le blocage de sa grossesse.

La SÉANCE DE DÉCRYPTAGE de Valérie Grumelin, psychologue spécialiste de l’infertilité

Psychologue comportementaliste spécialisée en Infertilité, la psychothérapeute Valérie Grumelin propose à ses patients une formule intéressante et inédite, une première séance de décryptage permettant de comprendre d’où vient le blocage de grossesse avant de passer à la thérapie comportementale de déblocage.

Post confinement : où en est votre désir d’enfant ?

A l’instar des « fertiles », nombre de couples infertiles voient aujourd’hui leur projets de conception mis à mal, lorsqu’ils ne volent pas en éclats ! Si l’on ne disposent pas à ce jour de statistiques pour appuyer les dommages engendrés par près de deux mois et demi de confinement, les cabinets d’avocats semblent déjà crouler sous les demandes de divorces, tandis que les Centres d’AMP risquent de voir croître le nombre d’abandons de procédures.