Vous êtes ici » fr » Actualités » L’impact des facteurs environnementaux et psy sur la fertilité et le futur bébé

L’impact des facteurs environnementaux et psy sur la fertilité et le futur bébé

Le Docteur Véronique BIED DAMON s’intéresse particulièrement à l’impact des facteurs environnementaux sur la fertilité du couple et de le futur bébé et participe à de nombreuses conférences et à l’enseignement sur ce thème comme à l’école d’infirmières

L’empreinte psychique et environnementale conditionnent le fœtus, son génome, sa santé future et en particuliers son futur potentiel procréatif. Tous ces polluants nous envahissent silencieusement et interfèrent sur notre santé. En tant que professionnel de la santé, c’est de notre devoir d’informer et de proposer des recommandations par principes de précaution afin de préserver ce qu’il y a de plus beau : la vie et notre espèce qui pourrait, si on n’y prend pas garde, se "stériliser".

Post confinement : où en est votre désir d’enfant ?

A l’instar des « fertiles », nombre de couples infertiles voient aujourd’hui leur projets de conception mis à mal, lorsqu’ils ne volent pas en éclats ! Si l’on ne disposent pas à ce jour de statistiques pour appuyer les dommages engendrés par près de deux mois et demi de confinement, les cabinets d’avocats semblent déjà crouler sous les demandes de divorces, tandis que les Centres d’AMP risquent de voir croître le nombre d’abandons de procédures.

Covid 19 & PMA : ce que le Coronavirus change pour les couples infertiles

Quelles sont les conséquences de la crise du Covid-19 pour ces couples et les nourrissons à venir ? Gynécologue endocrinienne spécialiste de la reproduction, de l’infertilité et de l’AMP, le Docteur Véronique BIED DAMON fait le point sur la situation de ceux qui sont en plein projet bébé.

Comment une infertilité expliquée peut-elle devenir psychologique ?

Saviez-vous que l’infertilité psychologique peut également s’inviter chez des couples chez qui l’infertilité est expliquée par un dysfonctionnent physiologique, tel une insuffisance ovarienne, ou encore une azoospermie. Comment cela est-il possible ? Quelles sont les conséquences et les solutions ?