Vous êtes ici » fr » Actualités » Qu’est-ce que l’andropause et comment se manifeste cette ménopause masculine ?

Qu’est-ce que l’andropause et comment se manifeste cette ménopause masculine ?

Qu’est-ce que l’andropause et comment se manifeste-t-elle ? L’andropause est considérée comme le pendant masculin de la ménopause. Bien que moins connue que la ménopause féminine, l’andropause est une réalité clinique qui affecte de nombreux hommes. Comprendre ce qu’est l’andropause et comment elle se manifeste est essentiel afin d’apporter des réponses concrètes sur ce trouble physiologique qui se traduit par divers symptômes liés à la baisse de testostérone chez l’homme, et qui aboutit souvent à son infertilité si elle survient trop tôt.

Qu’est-ce que l’andropause, comment se manifeste-t-elle ?

Définition de cette « ménopause masculine »

Une baisse de testostérone chez 1 quinquagénaire sur 5

Afin de comprendre ce qu’est l’andropause et comment elle se manifeste, intéressons-nous avant tout à son origine étymologique : le mot andropause vient du grec « andros » qui signifie homme, et « pausis » qui veut dire cessation. Elle survient généralement très progressivement. La principale manifestation de l’andropause est une baisse de testostérone. Ce « symptôme » de l’andropause se manifeste en moyenne chez 20% des hommes de plus de 50 ans mais l’âge de survenue et son intensité est variable d’un individu à l’autre.

Zoom sur cette cause d’infertilité masculine

Ce trouble masculin se traduit par une diminution de la sécrétion d’androgènes, lesquels sont nécessaires à la stimulation et au contrôle du développement et du maintien des caractéristiques mâles. L’homme est en période d’andropause quand ses androgènes baissent, c’est-à-dire qu’il vit la ménopause au masculin. Bien que ce trouble ne touche pas systématiquement tous les hommes, l’andropause se manifeste le plus souvent avec l’âge, se déclarant dans la majorité des cas à partir de 45 ans. Notons que, bien qu’il soit difficile d’estimer la prévalence de l’andropause, on constate que les risques d’un déficit androgène lié à l’âge (DALA) augmentent avec le vieillissement.

Les causes

Qu’est-ce que l’andropause et quelles sont ses causes ? Il s’agit d’un phénomène physiologique sans lien direct avec une quelconque maladie, pouvant ainsi survenir sans cause pathologique réelle. L’andropause est tout simplement le témoin du vieillissement, en particulier au niveau des testicules qui diminuent progressivement sa production de testostérone. Lorsqu’elle se manifeste, l’andropause est due à une diminution des androgènes, c’est-à-dire des cellules de Leydig (cellules situées dans les testicules qui maintiennent le développement et le contrôle de l’appareil génital masculin), qui sécrètent 95 % de la testostérone. Cette diminution de testostérone entraine une élévation de l’hormone lutéinisante (LH) par l’hypophyse, ayant généralement pour fonction de stimuler les cellules de Leydig chez l’homme, afin de compenser cette baisse des androgènes.

La ménopause au masculin

Et la fertilité dans tout ça ?

L’Aide Médical à la Procréation

L’andropause n’est pas systématiquement associée à une baisse de fertilité. En revanche, elle peut justifier la baisse de libido, causant de facto un dysfonctionnement érectile. De plus, l’andropause se caractérise par une baisse importante de la sécrétion des androgènes (hormone stéroïdienne mâle). Egalement appelée déficit androgène lié à l’âge (DALA), elle a pour effet de potentiellement modifier la réponse sexuelle masculine ayant pareillement un impact sur la quantité et la qualité du sperme émis. En dépit du fait qu’elle ne provoque pas une stérilité masculine réelle, l’andropause se manifeste également par une diminution considérable de la capacité d’érection, altérant en outre la quantité et la qualité du sperme. C’est pour cette raison que les hommes concernés par l’andropause et qui souhaitent concevoir un enfant, peuvent faire appel à l’aide médical à la procréation (AMP). Selon le capital santé de chacun, cette andropause peut se manifester plus ou moins tôt et donc altérer la fertilité. Cependant la plupart des centres AMP (ou PMA) ne prennent plus en charge des hommes au delà de 60 ans.

Quelles différences avec la ménopause ?

Contrairement à la ménopause, l’andropause ne concerne pas 100 % des hommes. En effet, la ménopause concerne quant à elle toutes les femmes à partir de 45 ans en moyenne. Elle est l’annonce nette de la fin de production d’hormones (œstrogènes et progestérone) et signe la fin de la fertilité. Contrairement à la ménopause, l’andropause ne se manifeste que chez 10 à 20 % des hommes à partir de 45 ans. Selon une récente étude publiée dans le « New England Journal of Medecine » et menée sur 3369 cas, seulement 2 % des hommes en 2015 souffraient d’andropause. De plus, l’andropause ne signifie pas fatalement la fin de la période de fertilité chez les hommes, bien qu’elle engendre une diminution des androgènes.

Diagnostiquer l’andropause et comprendre ce qu’elle est, comment elle se manifeste

Quels en sont les symptômes ?

Pour comprendre comment se manifeste l’andropause, il est essentiel d’en connaître les symptômes. Certaines de ces manifestations sont comparables aux symptômes de la ménopause tels que les troubles de l’humeur ou une baisse de la libido. D’autres symptômes qui définissent comment se manifeste l’andropause sont à prendre avec précaution étant donné qu’ils peuvent être des symptômes révélateurs du vieillissement général ou d’autres affections. Ainsi on note de nombreux symptômes de l’andropause.

Qu’est-ce que l’andropause, comment se manifeste-t-elle au quotidien ?

• Troubles de l’érection
• Sudation excessive
• Fatigue chronique
• Troubles du sommeil
• Diminution de la masse musculaire
• Nervosité, dépression et irritabilité
• Régression de la pilosité
• Fragilité osseuse (ostéoporose)
• Douleurs articulaires et musculaires
• Baisse de libido
• Troubles érectiles

Le diagnostic

Afin d’écarter toute affection qui auraient des manifestations similaires à la manière dont se manifeste l’andropause, il est nécessaire de bien comprendre ce qu’est l’andropause, pour établir un diagnostic différentiel. Ce diagnostic destiné à savoir s’il s’agit bien d’une manifestation de l’andropause repose sur un questionnaire clinique détaillé ainsi qu’un bilan sanguin et hormonal précis, afin de doser le taux de testostérone, son flux dans le sang et les autres hormones thyroïdiennes. Dans le but de poser le diagnostic d’une andropause, le dosage de la testostérone totale est privilégié, tenant compte du fait que la testostérone diminue d’environ 1 % chaque année à partir de 30 ans.

Le traitement

L’andropause peut être traitée par l’administration de testostérone : par injection, gel ou encore patch. De plus, concernant les troubles érectiles, il est envisagé de faire un traitement spécifique avec une prise de médicaments tels que le Tadalafil ou le Sildénafil. Au préalable, il est utile d’établir un bilan prostatique afin d’écarter les risques liés au cancer de la prostate.

Cette période d’andropause où tout se modifie dans la physiologie masculine, est une phase durant laquelle il est fortement recommandé de maintenir une hygiène de vie saine. Les habitudes alimentaires équilibrées, une activité physique régulière, la diminution du tabagisme et de l’alcool, seront autant de facteurs déterminants pour diminuer les symptômes de l’andropause. Maintenant que vous savez ce qu’est l’andropause et comment elle se manifeste, si vous vous sentez concerné par les symptômes évoqués, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant.

Elles témoignent de leur expérience avec ORIUS, solution à l’infertilité

Créé par la Psychologue Comportementaliste et cognitiviste spécialiste de l’infertilité Valérie Grumelin Halimi, la Méthode ORIUS (Originel Regression Intra Uterin Stimulation) propose de vous réconcilier avec la fertilité, pour vous permettre de realiser votre rêve de parentalité.

La Méthode ORIUS, solution à l’infertilité

Développée par la psychologue comportementaliste et cognitiviste spécialisée dans les blocages conscients et/ou inconscients du cerveau Valérie Grumelin Halimi, la Méthode ORIUS est également connue sous le nom de Rebirth Intra utérin. ORIUS permet le dénouement et le soulagement de maux psychologiques, physiques et énergétiques.

Pertes vaginales, infertilité et grossesse : Mycose ou Vaginose, quelle différence ?

Toutes les deux entraînent des pertes vaginales altérant la fertilité, mais aussi la qualité des relations sexuelles. Bien que la mycose ou la vaginose ne soient pas des maladies sexuellement transmissibles, les rapports sexuels peuvent favoriser leur survenue d’une vaginose par un phénomène mécanique, ou d’alcalinisation du vagin par le sperme (alcalin).

Toutes nos actualités