Vous êtes ici » fr » Actualités » Quand le stress de l’homme cause l’infertilité masculine

Quand le stress de l’homme cause l’infertilité masculine

Dans une société où tout va de plus en plus vite et où la productivité règne en maître, quels sont les effets du stress sur la fertilité au masculin ? L’anxiété est-elle dangereuse pour la stérilité masculine ? Le stress peut-il réellement être considéré comme l’une des principales causes d’infertilité chez l’homme ?

Les principales causes d’infertilité chez l’homme

De la qualité des spermatozoïdes, mais pas que !

S’il existe de nombreuses causes potentielles à l’infertilité masculine, la qualité des spermatozoïdes en est très souvent à l’origine.

Généralement, l’homme est infertile à cause :

• d’une altération de la production des spermatozoïdes,
• de la présence de lésions sur les parties génitales,
• d’une perturbation de la fonction motrice des spermatozoïdes, qui les empêchent de remonter le col de l’utérus de la femme,
• De difficultés éjaculatoires (rétro éjaculation, anéjaculation, stress, ...)

De nombreux facteurs peuvent être à l’origine de ces causes d’infertilité masculine...

Zoom sur la spermatogénèse

Le processus de production des spermatozoïdes

La spermatogenèse est le processus de production des spermatozoïdes. Celle-ci se déroule sur environ deux mois et demi et est très sensible aux perturbations de l’état de santé général ainsi que de l’environnement de l’homme. Une étude récente [1] a permis de démontrer le lien entre l’exposition aux perturbateurs endocriniens et quantité et qualité des spermatozoïdes. Car plus les candidats se font rares, plus les chances d’avoir un vainqueur s’amenuisent, CQFD.

Les bilans de fertilité

Les bilans de fertilité masculine indiquent fréquemment bien d’autres causes d’infertilité chez l’homme ! Mais au-delà des anomalies physiologiques, d’autres causes plus psychologiques peuvent également induire la stérilité masculine.

Le lien entre stress et stérilité masculine suspecté depuis longtemps

Des études qui ne laissent pas de place au doute

Les études démontrant ou suggérant un lien entre stress et causes d’infertilité chez l’homme ne datent pas d’hier. Déjà en 2001, une étude [2] menée sur des hommes concernés par l’infertilité a démontré la relation de cause à effet entre l’anxiété, et la quantité et/ou la qualité des spermatozoïdes sur les groupes témoins.

L’objectif de cette étude était d’étudier les liens entre différents facteurs de stress et fonction de reproduction masculine, en observant deux groupes :
• un groupe de 450 hommes victimes d’infertilité,
• et un groupe de 45 hommes traités par PMA.

Les deux groupes ont été soumis à différents questionnaires évaluant leur état de santé psychologique et leur état de stress global. L’étude a conclu que la qualité et la concentration des spermatozoïdes des groupes témoins étaient en effet liées à leur état actuel de stress, d’anxiété voire de dépression.

Pression et surmenage

Stress et fertilité masculine ne feraient pas bon ménage, selon une interview récente réalisée avec le Dr Joseph Nkongo.
Du fait de nos modes de vie actuels, l’homme a déjà beaucoup de raisons d’être stressé, notamment dans sa vie professionnelle. Conjuguer vie de couple, vie familiale et carrière est l’une des principales préoccupations de l’homme, et une grande source de stress.

Lorsque la pression du désir de procréer cause l’infertilité chez l’homme

Tout ce stress entame le désir de l’homme, qui aura alors tendance à se mettre la pression dans tous les domaines de sa vie. Un vrai cercle vicieux se met en place : en se mettant la pression pour parvenir à procréer, il contribue à augmenter le nombre d’hommes infertiles, et stresse alors de plus en plus... jusqu’à stresser également sa partenaire ! Quand l’infertilité stresse et que le stress rend infertile !

Une pression de plus en plus pesante

Avec le temps et cette fichue horloge biologique féminine qui affectent inexorablement la fertilité des couples, le stress devient de plus en plus pesant, et le désir de moins en moins ardent. Contrairement à la femme, l’homme ne peut pas simuler son érection, ce qui contribue un peu plus encore à développer une certaine pression.

Comment une baisse de la libido peut être une cause d’infertilité masculine

Tout ce stress et cette pression, parfois exacerbés par la femme, contribuent à faire baisser la libido, le désir de sa partenaire, le désir du couple, voire même le désir d’enfant...
Outre les aspects psychologiques, le stress peut également conduire à développer des dysfonctionnements érectiles, cause d’infertilité chez l’homme lorsque ces derniers empêchent la pénétration nécessaire au dépôt du liquide séminal. La baisse de la libido conduit inévitablement à des rapports sexuels moins fréquents, et donc à une baisse globale de la fertilité. Moins on fait l’amour, moins on a de chances de tomber enceinte, CQFD !

Lorsque Monsieur est stressé

Ces réactions au stress qui n’aident pas la fertilité

Lorsque nous sommes stressés, nous nous adoptons souvent des comportements qui nous soulagent dans l’immédiat, sans penser aux conséquences futures.
Chacun réagit au stress de manière différente : pour certains l’alcool ou le tabac représentent une échappatoire, certes agréable dans l’instant mais aux conséquences néfastes sur la fertilité du couple. D’autres soulageront leur stress en mangeant plus gras ou plus sucré, ce qui ne favorise pas non plus vos chances de grossesse, l’alimentation jouant un rôle certain sur la fertilité.

Adopter une hygiène de vie saine

Que l’on soit un homme ou une femme, les recommandations pour concevoir plus facilement seront sensiblement les mêmes au niveau du stress, de l’alimentation et de l’hygiène de vie.

Stopper la consommation d’alcool et manger mieux pour lutter contre la stérilité masculine

Pour optimiser les chances de concevoir, une alimentation saine sans pesticides doit être favorisée, de même qu’un arrêt de la consommation d’alcool, de tabac et de stupéfiants le cas échéant. S’éloigner des ondes électromagnétiques, de la chaleur, et stopper la prise de certains médicaments ou psychotropes est également fortement recommandé.

Savoir lâcher prise

D’un point de vue plus psychologique, il est essentiel de savoir prendre de la distance face à la pression du désir d’enfant, favoriser la communication et la bienveillance dans le couple pour aider à se libérer de la pression et à retrouver une libido équilibrée, sans aucune autre attente que celle de partager du plaisir avec l’être aimé.

Une prise en charge adaptée

Pour optimiser vos chances de procréer, pourquoi ne pas envisager une prise en charge adaptée ? Un accompagnement psychologique peut vous aider à vaincre le stress et à retrouver toutes vos capacités procréatrices. Parce que les causes d’infertilité masculines comme féminines n’hésitent pas à s’additionner, il est aujourd’hui possible de bénéficier d’une prise en charge gynéco-psychologique. Votre couple est conjointement reçu par un gynécologue et par un psy, permettant une lecture globale et complète de la situation de chacun, et la mise en place de protocoles adaptés.

Ce qu’en dit la psy

Entre stress, pression, culpabilité et autres reproches, le couple infertile est souvent victime d’une baisse de libido réduite, et d’une sexualité de moins en moins satisfaisante. Co auteure avec le Dr Véronique Bied Damon du Guide de l’Infertilité et du livre Les 12 clés pour s’accomplir et se réaliser, Valérie Grumelin Halimi est également l’auteure d’un ouvrage intitulé Retrouver sa libido à travers 26 témoignages intimes et sans tabous. Au-delà d’être accessible à tous, ce livre permet à chacun de se projeter et de comprendre l’origine de ses désirs frustrés ou refoulés. Il vous aide à décrypter vos attentes et espoirs, à vous interroger. Il s’agit de se sentir valorisé dans ses désirs comme dans sa sexualité, dans le but de retrouver un partage harmonieux avec votre partenaire. Envie de le télécharger ? C’est par ici !

[1] “Analyse combinée des quatre indicateurs du syndrome de dysgénésie testiculaire en France, dans le contexte de l’exposition aux perturbateurs endocriniens : cryptorchidies, hypospadias, cancer du testicule et qualité du sperme” - Joëlle Le Moal, Annabel Rigou, Perrine De Crouy-Chanel, Sarah Goria,Matthieu Rolland, Vérène Wagner, Yao Kudjawu, Jacques de Mouzon, Alain Le Tertre

[2] Facteurs de stress psychologique et qualité du sperme dans une population de 450 hommes infertiles slovènes - B. Zorn. Virant-klun M. KolbezenV. Velikonja H. Meden-Vrtovec - June 2001

(Source : DigitalCongo)

Parce que libido et projet bébé vont de pair, et si on prenait un bon livre contre l’infertilité ? !

Mystérieuse, parfois capricieuse, la libido peut être un problème pour certains, ou le devenir pour d’autres. Lorsqu’on la perd, il n’est jamais facile de la retrouver. Et pour ce faire, encore faut-il savoir où la chercher… L’infertilité du couple n’a pas son pareil pour abîmer la libido !

Quand le stress de l’homme cause l’infertilité masculine

Dans une société où tout va de plus en plus vite et où la productivité règne en maître, quels sont les effets du stress sur la fertilité au masculin ? L’anxiété est-elle dangereuse pour la stérilité masculine ? Le stress peut-il réellement être considéré comme l’une des principales causes d’infertilité chez l’homme ?

Les 12 clés pour s’accomplir et se réaliser… ou être en harmonie pour devenir fertile !

L’une est médecin, l’autre est psychologue. Toutes deux expertes en matière de fertilité et d’infertilité, elles ont rédigé cet ouvrage à quatre mains. La spécialiste des questions de reproduction et celle des blocages de grossesse nous offrent les clés pour s’accomplir, se réaliser, pour enfin être en harmonie et devenir fertile !