Vous êtes ici » fr » Actualités » Les 10 astuces & conseils les plus importants pour augmenter la fertilité du couple

Les 10 astuces & conseils les plus importants pour augmenter la fertilité du couple

Le nombre de couples confrontés à l’infertilité est en constante augmentation et des solutions efficaces peinent à émerger. Si plus personne n’ignore l’importance d’avoir une meilleure hygiène de vie et d’écouter son corps pour optimiser les chances de pouvoir tomber enceinte rapidement, difficile d’y voir clair parmi les trop nombreuses recommandations plus ou moins efficaces que l’on peut lire ici et là. Pour mettre toutes les chances de votre côté et enfin réussir à concevoir un bébé, le Guide de l’Infertilité a sélectionné les 5 meilleurs conseils féminins et les 5 meilleurs conseils masculins pour augmenter la fertilité de votre couple.

MADAME : 5 conseils pour booster vos chances de tomber enceinte

Réduire le stress, grande cause d’infertilité féminine et masculine !

Parmi les éléments à éviter pour parvenir à procréer, autant chez l’homme que chez la femme, le stress se place en pole position ! Il est désormais prouvé que le stress influe beaucoup sur notre organisme, et notamment sur l’équilibre hormonal. En situation de stress (ponctuel ou prolongé), l’ovulation peut être déréglée et ne pas arriver à la date prévue. Une étude menée l’Université d’Oxford a notamment prouvé que le stress pendant la période d’ovulation jouait un rôle très clairement négatif [1]. Exercices de respiration, yoga, méditation ou ballade en forêt, tous les moyens sont ainsi bons pour faire baisser le taux de cortisol ou de prolactine et augmenter la fertilité de votre couple !

Pratiquer une activité physique modérée

Le sport joue un rôle positif sur notre humeur, notre niveau de stress et notre corps au niveau global. Cependant, une activité physique pratiquée trop intensément provoque la sécrétion de cortisol, de l’adrénaline et de la noradrénaline, pouvant entraîner des troubles du cycle menstruel avec dysovulation voir absence d’ovulation . Pour lutter contre l’infertilité, mieux vaut donc pratiquer modérément plusieurs fois par semaine, plutôt que faire une séance trop intense qui épuise l’organisme et le met en état de stress.

Limiter la caféine

Le café pourrait bien être un ennemi de la fertilité de votre couple ! La consommation trop importante de caféine (au-delà de 5 tasses de café par jour) diminuerait de 50% les chances de réussite en début de traitement de fécondation in-vitro selon une étude danoise [2]. Selon l’OMS, il est recommandé de ne pas dépasser la dose de 300mg de caféine par jour, ce qui correspond à environ 3 tasses de café. Attention également aux boissons énergisantes ou aux sodas qui en contiennent également !

Arrêter la cigarette pour augmenter la fertilité du couple

Dans le cadre de la fécondation in-vitro, fumer régulièrement conduirait à une baisse d’environ 15% des chances de grossesse !
Le tabagisme provoque en effet une baisse du nombre des ovocytes, mais également une diminution du taux d’implantation des embryons.
La cigarette est un véritable cocktail chimique avec plus de 4000 molécules dont beaucoup agissent comme perturbateurs endocriniens et donc sur la fertilité.

Augmenter la fertilité du couple, mais pas que !

De plus, le tabac en période de conception affecte directement le fœtus, avec des conséquences directes à la naissance : accouchement prématuré, poids faible, complications pulmonaires, voir risque de cancer infantile etc.

Booster ses réserves de vitamines

Pour mettre toutes les chances de son côté et augmenter la fertilité du couple, un dernier conseil féminin : booster les réserves de vitamines ! En effet, la vitamine B9 (appelée également acide folique) est une vitamine particulièrement importante dans le développement du fœtus, notamment pour le système nerveux. Pour favoriser la grossesse, les spécialistes recommandent de se supplémenter environ 2 mois avant les essais bébé pour maximiser les chances de tomber enceinte.
Le magnésium et la vitamine D sont également intéressants à consommer pour réguler le stress, améliorer l’humeur et augmenter la fertilité.
L’apport d’iode est également recommandé afin de préserver l’équilibre thyroïdien.

MONSIEUR : 5 conseils contre l’infertilité masculine

Conserver les testicules à une bonne température

Il a été prouvé par de nombreuses études qu’une température trop élevée (>36) pouvait affecter le nombre et la qualité des spermatozoïdes chez l’homme. Pour garder une température correcte, il est ainsi recommandé de limiter le port de jeans ou pantalons trop serrés, et de ne pas placer l’ordinateur portable sur les genoux de manière prolongée, la position assise excessive, le vélo mais aussi attention à l’obésité qui enrobe les testicules. Faire régulièrement des pauses en marchant quelques minutes est également recommandé pour favoriser l’évacuation thermique.
La pratique du sauna ou du hammam trop fréquent est également à éviter.

Rester éloigné du wifi

Dans le même esprit, l’exposition aux ondes électromagnétiques aurait des conséquences néfastes sur notre organisme selon un avis publié en 2013 par l’ANSES.
Une étude hongroise[3] a notamment permis de démontrer ces effets sur la fertilité masculine, la diminution de la mobilité des spermatozoïdes sur plus de 200 hommes suivis durant plus d’un an.
Comme pour le conseil précédent, mieux vaut éviter l’ordinateur portable sur les genoux et le port du téléphone dans la poche du jean !

Limiter l’exposition aux perturbateurs endocriniens

Nous vous en parlions dans un article publié cet été : l’Agence Nationale de Santé Publique tire la sonnette d’alarme sur l’impact négatif des perturbateurs endocriniens sur la fertilité, et notamment la fertilité masculine. Les perturbateurs endocriniens présents dans notre alimentation, nos produits d’hygiène ou encore notre environnement seraient responsables d’une baisse importante de la qualité du sperme et de la concentration des spermatozoïdes.
Pour les limiter, il est conseillé de consommer davantage de produits bios et naturels, de limiter la consommation de poissons de rivière et de mer ou encore d’aérer régulièrement le logement.
Plus d’astuces « anti perturbateurs endocriniens » ici.

Limiter l’alcool

Parmi les causes de l’infertilité masculine se trouve également la consommation excessive d’alcool, et ce dès 5 verres par semaine selon une étude danoise publiée en 2014[4].

En effet, en influant sur le système hormonal et notamment la production de testostérone, l’alcool diminue la qualité, la production et la concentration des spermatozoïdes, en plus d’altérer la libido en provoquant l’impuissance lors d’une consommation régulière.

Booster ses réserves de vitamines

Comme pour la femme, un conseil masculin intéressant à adopter pour augmenter la fertilité du couple serait de se supplémenter en vitamines, et plus particulièrement en vitamine B9 et zinc et anti oxydant . Ces derniers pris ensemble permettraient de booster la concentration des spermatozoïdes et la production de testostérone selon une étude réalisée aux Pays-Bas [5].

Quoi d’autre pour augmenter la fertilité de votre couple ?

Dans tous les cas, que ce soit au niveau féminin comme masculin, une bonne hygiène de vie, une alimentation saine, une libido équilibrée ainsi que le plaisir de partager un moment à deux sont des éléments essentiels pour augmenter la fertilité du couple !

SOURCES :

[1] High stress levels may delay women getting pregnant, study suggests - August 17, 2010 - University of Oxford

[2] “Does coffee consumption reduce the chance of pregnancy and live birth in IVF ?“, European society of Human Reproduction and Embryology, 1-4 juillet - Istanbul

[3] Fertil Steril. 2011 Nov 22. “Use of laptop computers connected to internet through Wi-Fi decreases human sperm motility and increases sperm DNA fragmentation.”

[4] Tina Kold Jensen et al, “Habitual alcohol consumption associated with reduced semen quality and changes in reproductive hormones ; a cross-sectional study among 1 221 young Danis men” - BMJ Open - 1er octobre 2014
[5] Effects of folic acid and zinc sulfate on male factor subfertility : a double-blind, randomized, placebo-controlled trial. - Wong WY1, Merkus HM, Thomas CM, Menkveld R, Zielhuis GA, Steegers-Theunissen RP. - Fertil Steril. 2002 Mar ;77(3):491-8.

Tomber enceinte après 40 ans : Comment retarder la ménopause

Afin d’éviter les désagréments associés à cette étape inéluctable, ou dans le but d’augmenter leurs chances de tomber enceinte apres 40 ans, les femmes rêvent de retarder l’échéance de la ménopause. Entre allongement de la durée de vie et amélioration des conditions de santé, la période de fertilité de 40 ans en moyenne devient insuffisante pour bon nombre de femmes qui n’hésitent plus à avoir recours à des traitements dans le but de retarder cette ménopause, voir pour tomber enceinte après 40 ans, âge auquel les chances de procréer tombent à 6% par cycle.

Le point sur le manque de gynécologues par le Dr Bied Damon, spécialiste fertilité & infertilité

En 2018, la France comptait 1054 gynécologues médicaux, soit un nombre tristement insuffisant puisqu’il conduit à une proportion de 3 gynécos pour 100 000 femmes en âge de procréer.

Le témoignage de Lyne, infertile et enceinte à 49 ans

Active et pleine de vie, Lyne a vécu sa vie de jeune femme à 100 à l’heure, avec en filigrane toujours présent, le projet de fonder une famille. Cela viendrait naturellement, il suffisait de faire confiance à la vie pour trouver son Homme, celui qui deviendrait le père de ses enfants.